Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques Montréalaises
  • Chroniques Montréalaises
  • : La vie à Montréal et au Québec vue par une française en expatriation pour quatre ans d’études
  • Contact

Profil

  • Aleitheia
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...

Recherche

Archives

1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 13:40

3393600682200.jpg

Un drôle de sujet? Pas tant que ça vous allez voir. Petites réflexions sur de petites différences... Qui pensait que la drague c'était universel?

Alors tout d'abord, ici pour dire "draguer" on dit "cruiser" (se prononce "crouzer", n'y voyez pas forcément une référence à top gun ou cocktail). Ceci étant, les Québecoises ont la réputation d'être très attachées à leur indépendance : elles partagent l'addition au restaurant, prennent le volant à leurs compagnons sans qu'ils bronchent, leur donnent des ordres auxquels ils obéissent. Paraît que ce sont elles qui prennent les initiatives, décident de tout, etc etc... Et que donc par conséquent la majorité des hommes n'osent pas les aborder...


 

Au revoir la galanterie!!

 

Tenir les portes? Jamais de la vie (déjà en prenant le métro y a intérêt à faire attention!!!). Se faire inviter au resto? Vous rêvez là! D'ailleurs ici la coutume veut que l'on reçoive chacun une note avec ce que l'on a consommé. Pas de carte de restaurant sans les prix pour les femmes! L'homme qui vous tient la chaise avant que vous vous asseyiez? Totalement impossible! Vous vouliez l'égalité homme/femme eh bien vous l'avez!! 

 

La drague dans la rue

 

En France, et oserais-je le dire en particulier à Marseille, il est totalement impossible lorsqu'on est une fille de faire trois pas dans la rue sans se faire accoster, ou tout du moins sans recevoir un commentaire. Même habillée en sac on y a droit... Cela peut aller à un sifflement plus ou moins discret à des remarques élogieuses... ou vulgaires malheureusement beaucoup trop souvent! Quant à se faire barrer le passage et prendre le bras c'est quasi-systématique... Du coup on se méfie tellement que la malheureuse personne qui nous accostera pour nous demander l'heure ou un itinéraire risque fort de se faire rembarrer violemment ou au moins fusiller du regard avant même qu'elle n'ait posé sa question! 

A Montréal... rien à voir! En presque 2 mois, je me suis faite aborder une seule fois dans la rue... et par un français! J'en viendrais presque à me demander si je suis devenue un boudin...

Un groupe de filles en train de papoter dans un bar? N'imaginez pas une seconde qu'un Québecois vienne vous déranger et couper la conversation en plein milieu en te demandant ton "06"!! 

 

Conclusion : filles timides c'est mal parti pour vous! 

 

Enfin ici, un rendez-vous, ou date, ne laisse rien présager de la suite de l'histoire ; un french kiss n'est pas un engagement, et on peut très bien fréquenter ainsi plusieurs personnes. En France on prendrait probablement très mal ce genre d'attitude, ici c'est normal. On pourrait presque croire qu'on essaie, on compare puis on choisit... Ca a tendance à réduire un peu les personnes à des objets mais ça a au moins le mérite d'être clair : pas de fausses promesses!

 

Sinon il y a quelques jours, une tribune sur le sujet a été publié dans le journal quotidien Métro (le même qu'en France version Québec). Je vous laisse lire, c'est assez vrai... Si problème de compréhension, je vous ai mis quelques traductions à la fin de l'article! 

 

MÉTRO

Publié: 05 juin 2011 21:40
Ça a l’air que les Français, ça ne se fréquente pas. Au premier baiser, c’est soudé, signé. Si y avait fallu que tous les frenchs dans ma vie aient conduit à un couple… le party aurait fini plus tôt.

Parlez à n’importe quel Français nouvellement débarqué ici. Ils diront tous la même chose : «En France, on fréquente un lieu, pas une personne!» 

Eh bien moi, j’ai fréquenté des personnes dans des lieux… Est-ce que ça s’annule? Les Français pensaient découvrir des Indiens, ils découvrent la fréquentation. 

La fréquentation, c’est le bout étrange. Le bout pas clair, le no man’s land, le purgatoire, le cul assis entre deux chaises, ou la chaise entre deux culs. On se fréquente, ça veut dire : on se teste, on se checke. 

On se checke au Québec. Peut-être parce qu’on est moins francs dès le départ. Ça prend du temps pour faire fondre l’image, aller au vrai. Les Français, on les connaît, ils s’affichent et s’affirment assez tôt, même un peu trop. Mais ça a l’avantage d’être clair. Ici, on niaise. Le film est toujours bon, le choix de resto toujours parfait. Et pourtant.

Une amie de fille m’a déjà dit : «Un gars m’a cruisée à l’épicerie après-midi! Voir! J’étais en jogging, pas maquillée, les cheveux tout croches.» T’étais vraie. Ça a l’air que ça plaît plus qu’on pense, du vrai. Ou peut-être que t’avais une caisse de 24 puis une boîte d’ailes de poulet dans ton panier…

Les Français, y a pas, ou moins, de bullshit. Leurs opinions, goûts... bref, leur personnalité est «drette» dans ta face, parce qu’elle est «drette» dans leur face. Et non pas derrière un beau sourire séducteur, renfermé, qui a peur de s’affirmer et de s’afficher. 

J’avoue que j’ai pas eu beaucoup de fréquentations… pas claires. J’étais toujours clair. «Ça, c’est le lit, ça, c’est le frigidaire, ça, c’est le divan où on va pas regarder des films collés. In or out?» OK, c’est tout de la bullshit. J’ai jamais dit ça! Mais j’étais quand même clair. Jouer dans un cœur pour jouer après un corps, à 16 ans ça se pardonne, mais à 25, 30, 35 ans… c’est un peu colon. Y a moyen de se garder au chaud l’hiver dans le respect et la bonne humeur. 

Fréquentez en paix, mais surtout en vrai!" 

"se matcher" = se rencontrer, se mettre ensemble

"une amie de fille" = une amie (je vous l'ai déjà dit en plus, vous ne vous en souvenez déjà plus?)

"niaiser" = perdre son temps à faire des riens

"le party"= la fête (oui c'est masculin ici)

"cruiser" = draguer, aborder

"croche" = tordu, désordonné

"bullshit" = connerie

"drette" = droit, direct

Une caisse de 24, c'est bien sûr un pack de bières... Pour le reste le sens apparaît de lui-même, des expressions québecoises sympathiques! 

 

Alors le Québec, paradis de la drague ou cauchemar des timides, je ne sais pas... Selon les gens ici, un français a beaucoup plus de chances avec une québecoise qu'une française avec un québecois... A voir! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le solitaire 03/07/2011 21:59


rigolo tout ça. Bien ou pas bien.....?


Aleitheia 04/07/2011 18:10



Bien ou pas bien... Je sais pas... Différent c'est sûr, mais note bien que c'est pas désagréable de pouvoir faire 3 pas sans récolter sifflements et remarques de tous les kékés de
Marseille...



lapinou 03/07/2011 21:46


je suis morte de rire :p


Aleitheia 04/07/2011 18:09



tant mieux, j'aurais au moins eu le mérite de t'avoir fait rire!! Non mais sans blague il faut venir voir ça, ça vaut le coup! 



jay 03/07/2011 00:02


et bein j'ai tout compris ;-)
bon, ça me semble etre un pays pour une bonne therapie .. bon courage!!: -))


Aleitheia 04/07/2011 18:09



Vivi je crois aussi... Y a de quoi faire...