Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques Montréalaises
  • Chroniques Montréalaises
  • : La vie à Montréal et au Québec vue par une française en expatriation pour quatre ans d’études
  • Contact

Profil

  • Aleitheia
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...

Recherche

Archives

22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 09:26

Aujourd'hui, petit récit d'une activité que j'ai découverte le week-end dernier : le jeu de rôle grandeur nature! Ceux qui me connaissent n'ignorent pas mon intérêt pour la littérature fantastique et l'imagination à la Tolkien. Il y a quelques mois, j'ai découvert le jeu de rôle papier "donjons et dragons" ; pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'un jeu de rôle médiéval fantastique où des joueurs vont incarner différents types de personnages (pouvant aller du guerrier farouche au mage puissant) devant réaliser une quête... Combats épiques, créatures maléfiques et sortilèges font passer un excellent moment sous la houlette d'un maître du jeu faisant office de scénariste. 

 

Le jeu de rôle grandeur nature, ça ressemble un peu à ça : on incarne un personnage (même genre, prêtre, clerc, guerrier, magicien...) dans un univers médiéval fantastique... sauf que cette fois on est parfaitement acteur de ça! 

Le concept me plaisait bien, aussi, vendredi soir, me voilà rendue dans une voiture avec des amis en direction des "Terres de Bélénos", à 1h30 de Montréal (en réalité 3h de voiture, sortir de Montréal un vendredi soir n'est pas sans rappeler les bouchons marseillais que j'ai connus en France), vêtue d'habits médiévaux et équipée d'armes en mousse.

GN-1-2012 0510

Arrivée sur place et plein d'autres joueurs costumés, certains simplement, d'autres avec des armures scintillantes qui se repèrent facilement, le tout dans une joyeuse mêlée. C'est l'heure des vérifications : le costume doit être adéquat, les armes sécuritaires, l'histoire du personnage vérifiée pour être sûr qu'on pourra le jouer efficacement. Pour certains les livres de magie seront également checkés, et des bonus seront accordés pour des costumes particulièrement réussis. 

 GN-1-2012 0421

Puis dépôt des affaires au camp du groupe avec lequel je joue, qui s'appelle le Maillon ; affaires indispensables puisqu'on reste jusqu'au dimanche midi : le duvet est de rigueur, de même que les bidons d'eau potable, la nourriture, les affaires de rechange...

La construction des joueurs du maillon est vraiment réussie et a nécessité de nombreuses heures de travail.

 GN-1-2012 0558

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Speech de l'organisation à l'autre bout du terrain, et retour au fort pour un dernier speech "hors-jeu" car nous sommes plusieurs novices dans le GN et que quelques précisions ne sont pas de trop. Puis passage "en jeu", assez impressionnant, et pas forcément évident de se souvenir d'appeler les gens par leur nom de personnage plutôt que par celui que je connais... 

GN-1-2012 0456

Je ne peux pas vraiment apporter beaucoup de précisions sur le groupe et mon personnage excepté que : 

- je joue une humaine et mon rôle au sein du groupe est éclaireuse (combattant léger dont les atouts sont la discrétion et l'agilité)

- j'ai réussi à mourir une fois au bout d'à peine une heure de jeu (à ma décharge, sur la patrouille de 14, seuls 2 s'en sont tirés), heureusement un nouveau perso a le droit de revenir

- je me suis faite assommer pour pas grand chose

 

Sinon : 

- un réel plaisir de jouer de la sorte

- un excellent sas de décompression que de passer un week-end en forêt loin de tout en oubliant tout le confort moderne (ben oui, toilettes sèches dans la forêt, pas d'électricité ni d'eau courante)

- se balader la nuit dans la forêt pour traquer des orcs ou des gobelins tout en essayant de rester cacher a quelque chose de magique

- les feux de camp c'est super

 GN-1-2012 0493

En résumé, Les Terres de Bélénos c'est un terrain de 64 hectares fait de forêts, de rivières, de sentiers et de nombreux bâtiments et forts construits par des joueurs passionnés. C'est aussi 5 week-end par an qui rassemblent autour de 600 joueurs où on vient se perdre dans ce monde médiéval fantastique... Comme le dit si bien le site, c'est "une longue fin de semaine d'improvisation théâtrale, de combats, de discours et joutes verbales, de guerre et de politiques ; c'est aussi des clans et des groupes de différentes origines ayant différentes aspirations". 

GN-1-2012 0582

Tout peut exister, une gigantesque bataille dans un village a été empêchée grâce (ou à cause, c'est selon les goûts) à quelques bardes qui n'ont rien trouvé de mieux que de se mettre à chanter pour nous forcer à les écouter, une escouade d'orcs capable de mettre en déroute une patrouille, des malédictions diverses et variées (et parfois franchement drôles), des personnages transformés en végétaux ou se prenant pour des animaux, des empoisonnements, des trahisons...

 GN-1-2012 0545

GN-1-2012 0553

En bref : un excellent week-end, j'y retournerai! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jay 12/06/2012 16:40

j'suis déçu .. meme pas de pillages et de prisonnières qu'on emmène pour son goûter ... pffff... tout fout le camp ^^

Aleitheia 12/06/2012 16:47



Hmmm... ben y a bien une elfe noire qui a été capturée pour la vendre (pour la marier je crois)... mais elle a fini par être égorgée... 


Sinon les pillages et embuscades ça arrive mais se divertir avec des prisonnières c'est interdit! 



marc 05/06/2012 20:22

je ne dirai qu'une chose :

(en apparté) Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaarrrggggghhhhhhh zeuveu zeuveu zeuveu ! à moi ! moi aussi zeu veu zouer !

snif, c'est loin le quebec !

Aleitheia 05/06/2012 20:51



Ben viens, je t'attends... 


J'en refais un le WE du 16!! :-)