Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques Montréalaises
  • Chroniques Montréalaises
  • : La vie à Montréal et au Québec vue par une française en expatriation pour quatre ans d’études
  • Contact

Profil

  • Aleitheia
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...

Recherche

Archives

28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 10:00

Je crois que je n'ai pas fini d'apprendre le Québecois... Chaque fois que je pense avoir compris l'essentiel de leurs mots et leurs expressions, j'en découvre de nouveaux. Parfois le contexte suffit pour comprendre la signification sans demander des précisions et passer pour une idiote, et parfois, euuuuuhhh... 

Petite revue de ce que j'ai pu entendre ces dernières semaines : 

 

  • "On serait mieux sans culotte, non?" : non il ne s'agissait pas d'une proposition indécente!! Une culotte c'est un pantalon et absolument pas un sous-vêtement quelconque ; pour le-dit sous-vêtement, on parle de "bobette" (mot que je trouve assez bizarre, je l'admets) ; en fait il s'agissait juste d'une réponse à ma réflexion sur la température extérieure, et le fait qu'on serait plus à l'aise si on pouvait mettre des jupes ou des shorts pour aller travailler au mois de juillet

 

  • "tu n'as pas de camisole?" : pour rester dans le registre vestimentaire, une "camisole" c'est simplement un débardeur... même si j'ai cru un bref instant qu'on me prenait pour une cinglée.

 

  • "Tu peux me passer ma canne s'il vous plaît?" : alors là il faut noter 2 choses : d'abord les Québecois tutoient à peu près tout le monde mais l'expression est toujours restée "s'il vous plaît". Ensuite une canne est une boîte de conserve. La personne en question me demandait juste de lui passer sa boîte de petits pois (ou autre chose, je ne sais plus) et non pas de chercher pendant 5 minutes une hypothétique béquille...

 

  • "tu peux me passer ton crayon?" : ce à quoi j'ai répondu "désolée je n'en ai pas", ce qui a failli être très mal perçu puisque un crayon, c'est un stylo bille, le mien était alors posé juste à côté de moi... Ouf j'ai rattrapé le coup avant d'être taxée de fourmi pas prêteuse.

 

  • "On va à la cueillette?" : en plein milieu d'une journée de boulot, y a de quoi se demander pourquoi on nous propose soudainement d'aller faire le plein de myrtilles (des bleuets comme on dit ici) ou de quoi que ce soit d'autre à cueillir dans les bois... En fait pas du tout, la cueillette c'est le retrait d'un colis ou d'une lettre par un coursier...

 

  • "regarde dans la filière" = "regarde dans l'armoire" (je ne pouvais pas deviner)

 

  • "réchauffe le café s'il vous plaît" : ne signifie absolument pas que le breuvage est froid mais juste que la personne souhaite qu'on lui en resserve une tasse...

 

  • "Des zucchinis" comme réponse à ma question "qu'est-ce que tu manges?" Non ce n'est pas une énième variété de pâtes italiennes mais juste des courgettes.

 

Enfin bref tout ça pour dire que le ridicule ne tue pas et heureusement pour moi! (Et le premier qui se moque... j'attends de vous voir venir ici... Je sens qu'on va bien s'amuser... )

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jay 02/08/2011 08:02


bon alors t'as trouvé un Chum ? ^^


Aleitheia 02/08/2011 18:24



Mais c'est que tu parlerais Québecois mieux que moi!  J'avais déjà noté dans le com de l'Ardéchois. Sinon
c'est un blog public ici, je ne parle pas de sujets privés! ^^



lapinou 28/07/2011 18:01


et surtout rechauffe le café stp :)


Aleitheia 28/07/2011 18:10



pfff... je bois pas de café d'abord! Mais heureusement que le ridicule ne tue pas hein!