Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques Montréalaises
  • Chroniques Montréalaises
  • : La vie à Montréal et au Québec vue par une française en expatriation pour quatre ans d’études
  • Contact

Profil

  • Aleitheia
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...

Recherche

Archives

2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 21:16

Bonjour a tous!!


Bon j'admets que je ne suis pas tres présente en ce moment sur ce blog... ce n'est pas dû a une perte de motivation pour faire partager mes découvertes mais bien a un manque de temps... et pour écrire et pour aller voir des choses que je pourrai raconter par la suite!! Mais je m'apercois qu'il y a une chose dont je n'ai jamais réellement parlé : ma job ici... (oui oui, ici on dit bien UNE job!).


Parce que finalement, c'est ca qui me prend pas mal de temps en ce moment... Explications sur le déroulement d'une these en science en Amérique du Nord! (si vous ne cherchez sur ce blog que des retours sur des visites ou les moeurs quebecoises, vous pouvez changer d'article... quoique allez savoir ce que vous pourriez apprendre ici...).

 

Alors bien sûr et je m'en excuse d'avance, je vais un peu me baser sur le modele francais... En même temps c'est le seul que je connais! Donc en France, pour devenir chercheur, il faut :


  • avoir son baccalauréat
  • préparer une licence universitaire
  • obtenir un master 1, puis 2 (2 mois de stage en M1, 6 mois en M2)
  • Préparer pendant généralement 3 ans, parfois 4, une these, qui consiste a poser une problématique originale sur un sujet, émettre des hypotheses et réaliser plusieurs objectifs pour y répondre. Plus le côté obligatoire de publication d'article dans un journal scientifique en étant "premier auteur", c'est-a-dire en ayant son nom en premier dans la liste des auteurs de l'article (rédiger l'article et réaliser la majorité des expériences qui le composent)

 

En Amérique du Nord, le cheminement est semblable mais pas identique :


  • obtenir un baccalauréat = une licence francaise
  • obtenir sa maîtrise = équivalent des 2 années de master en France, sauf que la maîtrise n'est quasiment faite que de stages, tres peu de cours sont présents
  • Le doctorat = 4 ans voire souvent 5... le principe est le même mais la maniere de conduire sa these est pas mal différente...

 

Chaque université fixe ses programmes et ses conditions mais autant que j'ai pu en juger, le contenu est pratiquement le même quelle que soit l'université. Pour donner un exemple, mon doctorat se fait en 12 sessions de 4 mois chacune. Pendant ce temps, je dois :


  • faire accepter mon projet de these par un jury (2e session) par un document écrit et une présentation orale de40 minutes en établissant le contexte, mes objectifs et les moyens mis en oeuvre pour y parvenir. Rien de sorcier mais pas mal de travail...
  • 4e session : faire valider mes compétences de chercheur en passant ce qu'on appelle un "examen de synthese". C'est quoi, une critique d'un article scientifique, la proposition d'un projet de recherche portant sur le sujet de cet article, et une revue de mes connaissances en biologie... Beaucoup plus stressant que le premier!
  • 8e session : présenter les résultats obtenus afin de les réorienter si besoin, on est censé être proche du début de la rédaction de la these...
  • Passer un cours d'initiation a l'enseignement post-secondaire
  • Passer un cours de gestion de laboratoire scientifique
  • Avoir au moins 3 articles publiés en premier auteur
  • Avoir présenté ses travaux dans un (mais plusieurs c'est mieux) congres international
  • Qui dit congres international dit anglais, qu'il faut donc maîtriser a défaut d'être bilingue

 

Plus compliqué qu'en France? Je dirais oui. Plus difficile a obtenir? A mon avis aussi puisqu'un échec quelque part vaut le renvoi du programme. De plus, chaque session est évaluée, 2 échecs valent également une exclusion.


Je pense par contre que la formation est meilleure ici : plus d'exigences mais aussi plus d'autonomie, de responsabilités. Le but avoué d'une these, c'est de former un chercheur indépendant capable de se débrouiller seul sur un projet ultérieur - car on ne vous fera pas de cadeau par la suite, fini l'encadrement!

 

En-dehors de la these, le marché du travail en recherche ici, même s'il tend a s'effondrer, reste bien meilleur qu'en France : meilleurs salaires, plus d'emplois, possibilité de trouver du travail avec une simple maîtrise (essayez donc de trouver un boulot en France avec un M2 recherche, vous m'en direz des nouvelles!). Egalement la possibilité d'ouvrir son propre laboratoire bien plus rapidement qu'en Europe, certains le font a trente ans. Exit le cursus pénible de post-doctorant puis associé de recherche puis maître de conférences puis habilité a dirigé des recherches puis directeur de laboratoire a 50 ans!

 

Les industries et entreprises ici raffolent aussi des docteurs... la France ne jure que par les ingénieurs, normal sup, centrale sup, polytechnique... A croire que les cursus universitaires ne valent rien...

 

Le résultat, c'est que beaucoup d'étudiants restent ici ou aux Etats-Unis (le marché est encore meilleur), mais les diplômés européens quittent aussi la France... Normal, en France pres de 60% des personnes se retrouvent au chômage apres leur doctorat... (En réalité l'informatique résiste encore et toujours mais la littérature ou la philosphie atteignent des sommets records de chômage...).

 

Bilan : je bosse dur et c'est bien pour ca que j'ai du mal a être assidue sur le blog en ce moment (ben oui, préparation d'examen oblige...). Pas de regrets d'être venue faire une these dans le coin... mais une grosse grimace en pensant a l'avenir de la France dans le domaine de la recherche...

 

Je reviendrai ultérieurement sur certaines différences dans les cursus professionnels francais et quebecois (ou en fait canadiens et même américains), c'est un point qui mérite d'être étudié... Mais je ne suis pas sûre que la comparaison soit a l'avantage du premier...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires