Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques Montréalaises
  • Chroniques Montréalaises
  • : La vie à Montréal et au Québec vue par une française en expatriation pour quatre ans d’études
  • Contact

Profil

  • Aleitheia
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...

Recherche

Archives

10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 16:30
Je vous ai déjà parlé des feux d'artifice de l'International des Feux Loto-Québec... Déjà 3 de passés, Chine, République Tchèque et pour finir Angleterre hier soir. 
Des spectacles de 30 minutes accompagnés d'une bande sonore (retransmise à la radio pour ceux qui sont trop loin pour l'entendre). Petite présentation en photos et vidéos : 

Chine (thème : Kung-fu)
 

 

République Tchèque (thème : sous le dôme épais)

 

201107022.jpg 201107021.jpg

201107024.jpg

 

Angleterre (thème : Etoiles du monde)

 

 

 

La vidéo est longue mais jetez donc un coup d'oeil sur le bouquet final(à partir de la 13e minute)!!
 

 

(Un petit commentaire personnel cependant, j'adore les feux d'artifice et je ne décolle pas du spectacle pendant les 30 minutes, mais je me pose des questions sur certains choix de bandes sonores... Mais tout est une affaire de goût! :-) )

 

Repost 0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 17:27

Ah en voilà un sujet intéressant!!! 

 journey-epopee

De façon générale, les finances de tout résident du Québec se résument à quelques principes pas difficiles à retenir :

 

Principe 1 : IL FAUT PAYER!!!

 

Partout, tout le temps, pour tout.

Explications : 

 

- Ouvrir un compte en banque : 

 desjardins

Comme en France, besoin de pas mal de papiers administratifs.

Là où ça commence à rigoler, c'est que pour ouvrir un compte il faut généralement obtenir un garant canadien. Quelqu'un de votre famille, un ami, n'importe qui mais un garant (j'ai toujours pas bien compris pourquoi, vous allez voir). Bon. Dans mon cas où j'ai débarqué ici sans connaître la moindre personne, j'ai été bien en peine de donner un nom. Au lieu de me dire "nous comprenons mademoiselle, pas de soucis", on m'a répondu "dans ce cas il nous faut le nom de 2 personnes". Euuuhhh... C'est-à-dire que si je ne connais pas une personne pour être mon garant je ne vois pas comment je pourrais en connaître deux... Vous voyez? La responsable à la banque a eu l'air tellement désemparée qu'en désespoir de cause j'ai donné le nom de la gestionnaire de mon appartement et celui de mon directeur de recherches.

 

 

Ensuite, il me fallait obtenir une carte bancaire. Pas vraiment le même système qu'en France, ici ils ont deux types de carte : 

 Interacune carte de débit, qui correspond à notre carte bleue (ici on l'appelle Interac), impossible d'avoir un solde négatif avec ça, on ne peut dépenser que ce qui est sûr le compte (d'où ma surprise sur la nécessité d'un garant, puisque de toute façon je ne serai pas endettée avec ça, je ne vois pas ce qu'ils risquent... mais je ne suis pas banquière). 

img-25

 

                                         une carte de crédit : j'y reviendrai dans le principe 2.

 

 

- Les moyens de paiement

 

Les mêmes qu'en France même si tout n'est pas aussi utilisé (le chèque notamment est rare), et tous payants!! (carte de crédit, chèque, virement...)

 

- Les transactions et opérations

 

Eh oui, les banques faisant très peu de bénéfices (hum...) tout est payant : les retraits au guichet, les paiements de factures par internet, les paiements par carte aux magasins...

Souvent les banques proposent des forfaits genre "tant d'opérations pour x dollars". Faut quand même se méfier, personnellement j'ai droit à 12 opérations pour 8$, l'opération supplémentaire est facturée un peu plus d'1$. Ca peut aller très très vite. Il faut aussi savoir que les frais d'opération au guichet avec un conseiller sont plus élevés (à peu près le double) que ceux effectués au guichet automatique...

 les nouveaux billets canadiens a 201152102837 300

 

Principe numéro 2 : MOINS TU PEUX PAYER, PLUS TU PAYES!!

 

Certes ce n'est pas un principe typiquement canadien. Explications : 

 

Pour comprendre ça, il faut revenir à la carte de crédit. Il s'agit ici d'une véritable carte de crédit, c'est-à-dire que ce qu'on paye avec n'est généralement pas débité immédiatement mais que du coup vous avez des frais.


Ce genre de carte est impossible à obtenir si l'on ne possède pas d'"historique de crédit". Qu'est-ce que c'est, tout simplement la preuve que vous avez déjà souscrit DES crédits (un seul n'est pas suffisant) auprès de qui vous voulez (grand magasin, achat de voiture...) et que vous pouvez les rembourser (preuve bancaire à l'appui).


Obtenir un bon historique de crédit prend environ 1 an et va totalement à l'encontre de mes principes en matière de gestion d'argent : si je n'ai pas l'argent sur mon compte, je n'achète pas (à part cas particulier comme achat immobilier bien sûr).


Eh oui, ici le crédit est roi... et à des taux défiant toute concurrence : 18,25,30%. Une fois que vous avez un historique de crédit vous pouvez ouvrir des crédits à la pelle partout, on vous en proposera dans tous les coins.

 

Comme en Europe, moins vous pouvez les rembourser rapidement, plus ils vous coûtent cher (cf le sketch de Coluche ici : 


Cela dit il faut être honnête, j'espère bien m'en passer mais quiconque souhaite s'installer ici devra nécessairement en passer par des crédits pour obtenir ce fameux historique de crédit tellement convoité...


On retrouve aussi ce principe dans le fonctionnement des comptes bancaires ; en effet, si vous avez bien lu, vous avez compris qu'il faut payer toutes les opérations. Sauf que plus on a d'argent sur le compte, moins ces opérations sont chères. La conseillère m'a même dit gentiment avec un joli sourire que "si vous laissez plus de 10 000$ sur votre compte on vous offre les opérations"... Je crois que je n'ai même pas répondu...

 

Principe numéro 3 : BIG BROTHER IS WATCHING YOU

 equifax.gif

Eh oui, on est surveillé par quelque chose qui s'appelle "Equifax" et qui évalue la solvabilité. En effet, chaque fois qu'on veut acheter à crédit, il faut donner un "numéro d'assurance sociale" ou NAS qui recherche l'historique de crédit.

Il existe des lois pour protéger le NAS mais par exemple beaucoup de propriétaires le demandent avant de louer un appartement, histoire de vérifier que vous avez la capacité de payer (c'est illégal mais répandu).


Principe numéro 4 : LE SURENDETTEMENT, C'EST LA M....

 

C'est pas nouveau non plus et certainement pas typiquement canadien ou québecois : au-delà d'un certain chiffre d'endettement, Equifax vous attribue une mauvaise note et vous n'avez plus droit à rien ; il va falloir ramer pour se sortir des dettes faramineuses dans lesquelles les crédits vous auront plongé... La seule chose c'est que j'ai quand même l'impression qu'en France on vous empêche de faire des crédits avant d'en arriver à ce point là (quoique l'expansion des crédits revolving n'arrange pas les choses). 

Sans-titre-1.jpg

 

 

Pour résumer : Pour acheter il faut payer, pour épargner il faut payer, pour encaisser de l'argent il faut payer, pour s'endetter aussi, en bref il faut toujours payer, payer, PAYER!!!!!!! Vive l'Amérique!!!

(et d'un point de vue plus personnel, tant que je ne suis qu'étudiante ici, le NAS n'est pas obligatoire pour moi... :-)) Tant mieux!)

Repost 0
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 17:00

Un ami m'avait parlé depuis quelques temps d'une artiste qui valait le coup d'être vue en concert, Nina Attal. Coup de chance, elle se produit au festival de jazz de Montréal. Coup de chance 2, elle se produit même 2 soirs de suite, ce qui me permet sans regrets d'annuler ma soirée de dimanche en voyant les trombes d'eau et l'orage qui se sont brusquement abattus sur Montréal à 19h...

110608.jpg 2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Donc direction la Place-des-Arts avec des copains pour la soirée de clôture deu festival, il fait beau, il fait chaud, tout est parfait... excepté le monde. En soi c'est plutôt une bonne chose que ce festival attire autant de public mais pour circuler c'est la galère... 

Galère confirmée quand on se rendra compte que l'organisation n'a rien trouvé de mieux que de barrer les 3/4 des accès...


Explications : 


On peut rentrer sans problème dans l'une des rues où se situent les scènes secondaires, des barrières sont là et des agents de sécurité fouillent les sacs, les bouteilles en verre sont interdites (ouf heureusement j'ai quand même le droit d'amener une bouteille d'eau). 

Jusque là no problem, sauf qu'un peu plus loin on se rend compte que l'accès à la scène principale est bloqué, apparemment c'est blindé à craquer...


A partir de là s'ensuit un long chemin pour retrouver la sortie, en effet tous les accès pour sortir du festival sont bloqués et à chaque fois les responsables nous disent d'aller un peu plus loin et de "faire le tour". Personnellement j'ai vraiment eu l'impression d'être un rat dans un labyrinthe qui cherche son morceau de gruyère... On a même tenté un passage en sous-sol dans le complexe Desjardins (un ensemble de magasins souterrains) pour sortir... Résultat avec les barrières on s'est retrouvé à notre point de départ!!!


Ce genre de trucs ça énerve toujours, du coup en plus j'ai raté les 3/4 du concert que je voulais voir...


Allez je vous mets quand même un petit solo de guitare à apprécier à sa juste valeur : 

 


Repost 0
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 17:00

Pour les curieux de voir où j'habite, quelques renseignements : 

 

J'habite donc sur les rues Papineau et Rosemont (pour les non-familiers avec la terminologie du coin, il faut savoir que l'on ne donne jamais l'adresse exacte où l'on se trouve pour répondre à la question "où habites-tu?" car vu la longueur des rues, personne ne sait jamais où ça se trouve, on donne donc sa rue et l'intersection la plus proche). Je suis donc dans le quartier "Rosemont-Petite-Patrie", situé ici : 

800px-Carte_localisation_Montreal_-_Rosemont-La_Petite-Pat.png

 

Pas franchement le centre mais pas très loin non plus (de toute façon d'une part je n'avais pas les moyens de m'installer dans le quartier de prédilection des Européens, le Plateau Mont-Royal, et d'autre part ça permet d'être un peu plus au calme). 

Il y a un parc pas très loin où faire mon petit footing du soir quand je ne vais pas au Mont-Royal, et une piscine municipale à 800m... et gratuite qui plus est, comme la plupart des piscines de Montréal. Cool hein? 


Quant à moi je loge dans un studio au 4e étage. Cette appellation de studio me permet de rebondir : en Europe, on appelle un T2 ou F2 un appartement avec 2 pièces distinctes sans compter cuisine ou salle de bains. Ici on parle en n1/2, le 1/2 représentant la salle de bain et le n le nombre de pièces quelles qu'elles soient (cuisine incluse donc). Donc je suis censée louer un 2 1/2, ce qui est un peu exagéré vu qu'il n'y a pas de nette séparation entre les pièces... En France on nommerait sans doute ça un T1. 

P1260024 P1260019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1260025 P1260020

 

 

 

 

P1260028

 


Plein de lumière et une vue plutôt dégagée, c'est sympa. Par contre laissez-moi vous dire que le ventilateur au plafond n'est pas une chose superflue vue la chaleur qu'il fait ici en ce moment... (pour les mauvaises langues non il ne fait pas 12 °C mais bien 30-35°C... rajoutez un bon facteur humidex et vous obtenez une atmosphère bien étouffante!!)


Repost 0
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 06:56

Le 1er juillet, c'est la fête nationale du Canada. C'est aussi le jour où tous les Québecois déménagent, en effet le bail de location est toujours prévu pour 12 mois du 1er juillet au 30 juin, et à part cas exceptionnels il est interdit de le résilier avant cette date. 

L'origine de cette journée du déménagement remonte paraît-il au XVIIIe siècle, avec une loi qui ordonnait l'échéance des baux le 1er mai. La loi a été abrogée et la date placée au 1er juillet, ce qui arrange beaucoup de monde puisque c'est le début des vacances. Paraîtaussi que certains accusent les souverainistes d'avoir voulu nuire à la fête nationale du Canada en faisant du 1er juillet la date légale de la fin des baux d'habitation... Enfin je reviendrai sur la politique québecoise une autre fois!


 On m'avait prévenue : "surtout le 1er juillet reste chez toi"! Comme c'est un jour férié j'ai quand eu envie d'aller mettre le nez dehors pour observer un peu tout ça. Eh ben j'ai pas été déçue du spectacle : des camions partout, des meubles dans toutes les rues, des gens qui râlent en transportant de l'électroménager dans l'escalier...

 

IMG_8283.JPG 

header-demenagement-xt1-ca.gif

 


Du coup tout le monde en profite : le prix de la location des camions de déménagement monte en flèche, les déménageurs augmentent aussi leurs tarifs, les restaurants font en quelques jours la recette habituelle du mois... Et ceux qui cherchent du mobilier n'ont qu'à mettre le nez dans la rue pour voir si un canapé ou un bureau traîne dehors en libre-service... D'après ce que j'ai compris, pas mal d'étudiants dans le coin meublent leur appartement de la sorte...

 

Après quelques coup d'oeil à tout ça j'ai préféré aller me balader... Petit tour d'horizon de là où m'ont menée mes pieds...

P1260001

Le Champ-de-Mars et ses vestiges de tranchées

 P1260003 P1260004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Vieux-Montréal, avec plein de stands et d'animations pour fêter le 1er juillet

 

 

 

P1260007 P1260005

P1260009

P1260008 P1260011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le Vieux-Port, dommage un peu trop de monde pour moi...

 

 


P1260017 P1260016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En fait c'était une balade complètement improvisée et c'est ça le mieux! Se laisser guider par ses pas, ralentir au son des musiciens, s'asseoir 5 minutes dans l'herbe et repartir... En plus le tout sous un soleil et une température sympas!! Qui a dit qu'il faisait toujours froid à Montréal??


Repost 0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 13:40

3393600682200.jpg

Un drôle de sujet? Pas tant que ça vous allez voir. Petites réflexions sur de petites différences... Qui pensait que la drague c'était universel?

Alors tout d'abord, ici pour dire "draguer" on dit "cruiser" (se prononce "crouzer", n'y voyez pas forcément une référence à top gun ou cocktail). Ceci étant, les Québecoises ont la réputation d'être très attachées à leur indépendance : elles partagent l'addition au restaurant, prennent le volant à leurs compagnons sans qu'ils bronchent, leur donnent des ordres auxquels ils obéissent. Paraît que ce sont elles qui prennent les initiatives, décident de tout, etc etc... Et que donc par conséquent la majorité des hommes n'osent pas les aborder...


 

Au revoir la galanterie!!

 

Tenir les portes? Jamais de la vie (déjà en prenant le métro y a intérêt à faire attention!!!). Se faire inviter au resto? Vous rêvez là! D'ailleurs ici la coutume veut que l'on reçoive chacun une note avec ce que l'on a consommé. Pas de carte de restaurant sans les prix pour les femmes! L'homme qui vous tient la chaise avant que vous vous asseyiez? Totalement impossible! Vous vouliez l'égalité homme/femme eh bien vous l'avez!! 

 

La drague dans la rue

 

En France, et oserais-je le dire en particulier à Marseille, il est totalement impossible lorsqu'on est une fille de faire trois pas dans la rue sans se faire accoster, ou tout du moins sans recevoir un commentaire. Même habillée en sac on y a droit... Cela peut aller à un sifflement plus ou moins discret à des remarques élogieuses... ou vulgaires malheureusement beaucoup trop souvent! Quant à se faire barrer le passage et prendre le bras c'est quasi-systématique... Du coup on se méfie tellement que la malheureuse personne qui nous accostera pour nous demander l'heure ou un itinéraire risque fort de se faire rembarrer violemment ou au moins fusiller du regard avant même qu'elle n'ait posé sa question! 

A Montréal... rien à voir! En presque 2 mois, je me suis faite aborder une seule fois dans la rue... et par un français! J'en viendrais presque à me demander si je suis devenue un boudin...

Un groupe de filles en train de papoter dans un bar? N'imaginez pas une seconde qu'un Québecois vienne vous déranger et couper la conversation en plein milieu en te demandant ton "06"!! 

 

Conclusion : filles timides c'est mal parti pour vous! 

 

Enfin ici, un rendez-vous, ou date, ne laisse rien présager de la suite de l'histoire ; un french kiss n'est pas un engagement, et on peut très bien fréquenter ainsi plusieurs personnes. En France on prendrait probablement très mal ce genre d'attitude, ici c'est normal. On pourrait presque croire qu'on essaie, on compare puis on choisit... Ca a tendance à réduire un peu les personnes à des objets mais ça a au moins le mérite d'être clair : pas de fausses promesses!

 

Sinon il y a quelques jours, une tribune sur le sujet a été publié dans le journal quotidien Métro (le même qu'en France version Québec). Je vous laisse lire, c'est assez vrai... Si problème de compréhension, je vous ai mis quelques traductions à la fin de l'article! 

 

MÉTRO

Publié: 05 juin 2011 21:40
Ça a l’air que les Français, ça ne se fréquente pas. Au premier baiser, c’est soudé, signé. Si y avait fallu que tous les frenchs dans ma vie aient conduit à un couple… le party aurait fini plus tôt.

Parlez à n’importe quel Français nouvellement débarqué ici. Ils diront tous la même chose : «En France, on fréquente un lieu, pas une personne!» 

Eh bien moi, j’ai fréquenté des personnes dans des lieux… Est-ce que ça s’annule? Les Français pensaient découvrir des Indiens, ils découvrent la fréquentation. 

La fréquentation, c’est le bout étrange. Le bout pas clair, le no man’s land, le purgatoire, le cul assis entre deux chaises, ou la chaise entre deux culs. On se fréquente, ça veut dire : on se teste, on se checke. 

On se checke au Québec. Peut-être parce qu’on est moins francs dès le départ. Ça prend du temps pour faire fondre l’image, aller au vrai. Les Français, on les connaît, ils s’affichent et s’affirment assez tôt, même un peu trop. Mais ça a l’avantage d’être clair. Ici, on niaise. Le film est toujours bon, le choix de resto toujours parfait. Et pourtant.

Une amie de fille m’a déjà dit : «Un gars m’a cruisée à l’épicerie après-midi! Voir! J’étais en jogging, pas maquillée, les cheveux tout croches.» T’étais vraie. Ça a l’air que ça plaît plus qu’on pense, du vrai. Ou peut-être que t’avais une caisse de 24 puis une boîte d’ailes de poulet dans ton panier…

Les Français, y a pas, ou moins, de bullshit. Leurs opinions, goûts... bref, leur personnalité est «drette» dans ta face, parce qu’elle est «drette» dans leur face. Et non pas derrière un beau sourire séducteur, renfermé, qui a peur de s’affirmer et de s’afficher. 

J’avoue que j’ai pas eu beaucoup de fréquentations… pas claires. J’étais toujours clair. «Ça, c’est le lit, ça, c’est le frigidaire, ça, c’est le divan où on va pas regarder des films collés. In or out?» OK, c’est tout de la bullshit. J’ai jamais dit ça! Mais j’étais quand même clair. Jouer dans un cœur pour jouer après un corps, à 16 ans ça se pardonne, mais à 25, 30, 35 ans… c’est un peu colon. Y a moyen de se garder au chaud l’hiver dans le respect et la bonne humeur. 

Fréquentez en paix, mais surtout en vrai!" 

"se matcher" = se rencontrer, se mettre ensemble

"une amie de fille" = une amie (je vous l'ai déjà dit en plus, vous ne vous en souvenez déjà plus?)

"niaiser" = perdre son temps à faire des riens

"le party"= la fête (oui c'est masculin ici)

"cruiser" = draguer, aborder

"croche" = tordu, désordonné

"bullshit" = connerie

"drette" = droit, direct

Une caisse de 24, c'est bien sûr un pack de bières... Pour le reste le sens apparaît de lui-même, des expressions québecoises sympathiques! 

 

Alors le Québec, paradis de la drague ou cauchemar des timides, je ne sais pas... Selon les gens ici, un français a beaucoup plus de chances avec une québecoise qu'une française avec un québecois... A voir! 

Repost 0
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 02:00

Quand je vous disais qu'à Montréal ça bouge tout le temps!!!

Du samedi 24 juin au lundi 4 juillet il y a le : 

 


festival-de-jazz-de-montreal

 

 

      Eh oui, après les francofolies la semaine dernière, voici un des nombreux festivals qui secouent la ville tout l'été... Selon le livre des records il s'agit même du plus grand évènement du genre sur toute la planète... Que demander de plus?

jazz

Au programme des concerts payants mais beaucoup d'autres gratuits, ce qui représente à mon avis une formidable opportunité de découvrir de nouveaux musiciens... et de redécouvrir ceux que l'on connaît déjà. Créer plus souvent ce genre d'évènements serait probablement une très bonne chose pour rendre la culture musicale un peu plus accessible que ce qu'elle n'est actuellement...

 

 montreal-jazz-festival-2011-diana-krall-

 

 

 

A l'affiche cette année, Prince, Ben Harper, Diana Krall, Marianne Faithfull ou Dee-Dee Bridgewater, pour n'en citer que quelques uns...

 

 

 

 

prince.jpg


Parmi les légendes des années passées, on peut citer Ray Charles, Stéphane Grappelli, Miles Davis, Ella Fitzgerald ou Paco De Lucia...

Quelques vidéos pour les intéressés des concerts de samedi soir (Ben l'oncle Soul, Prince et Paco de Lucia) : 


 
 

 

 


 
 
Quelques autres devraient suivre, je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin... 
Repost 0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 02:30

Vous le savez sûrement, ou sinon ça ne va pas tarder, l'un de mes grands plaisirs du 14 juillet (mon anniversaire donc si vous ne le savez pas encore^^) c'est le feu d'artifice... A Marseille il est vraiment bien. Mais bien sûr en venant ici il a bien fallu que je me rende à l'évidence : fini le spectacle pour fêter mes 18 ans prochains! (Quoi vous ne me croyez pas?^^).

Mais au final c'est pas grave parce que j'ai découvert qu'il y avait un truc vraiment très très sympa ici : l'international des feux Loto-Québec!!!

 logo feux

 

Qu'est-ce que c'est? Tout simplement un évènement qui dure quelques semaines à Montréal, de mi-juin à mi-août à peu près, au cours duquel s'affrontent en concours plusieurs formes pyrotechniques venues de différents pays. Il a commencé en 1985 à la Ronde, un parc d'attraction de Montréal (et le plus grand du Québec) situé sur l'île Ste-Hélène.

1308000973571 

Les trophées qui sont remis chaque année aux gagnants s'appellent les Jupiter, les 3 premiers reçoivent un prix (or, argent et bronze). Sont évalués les pièces pyrotechniques, la synchronisation, la bande sonore, la conception technique et la conception pyromusicale (je pensais pas que c'était aussi compliqué un feu d'artifice!!!). 

      calendrierFeux2011

Ce concours est la principale manifestation de ce genre dans le monde, genre "jeux olympiques des feux d'artifice". En 2011, on aura droit à 9 spectacles. Il y a des places payantes pour admirer tout ça le plus près possible, sinon et c'est mon cas il suffit d'aller sur l'une des 2 rives du St-Laurent, à Montréal Sud ou sur l'île Ste-Hélène (le parc Jean Drapeau, vous vous souvenez!). 

 

 

d4dff 110608 xn17k feux-loto-quebec 8

Aujourd'hui, c'est la Chine qui ouvre le spectacle, avec pour thème le kung-fu. Selon la présentation, il s'agit d'un "périple à travers les différents styles d'arts martiaux du monde, accompagné par des pièces musicales typiques ; un évènement coup de poing!"


201008071th 201008073

international-des-feux-loto-quebec-montreal-international-f

 

Prochain feu samedi prochain, le 2 juillet... à aller voir!! 

Repost 0
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 16:24

 

 st-jean

 

Eh oui, le 24 juin c'est la Saint-Jean et c'est aussi férié ici puisqu'il s'agit de la fête nationale du Québec!! Dommage ce week-end il fait un temps, disons le franchement, pourri!!! Heureusement pas froid mais une alternance sympathique de grisaille et d'averses.

366083279

Cela dit ça n'a rien enlevé aux animations malgré un petit retard, et on a eu droit au Défilé des Géants. D'après ce que j'ai vu, il s'agit d'une tradition familiale qui a lieu chaque année, avec au programme de 2011 30 géants avec leurs compagnons, des saltimbanques, de la musique et une bonne dose de bonne humeur! Le défilé a lieu au centre-ville (rue Sherbrooke) et le public peut accompagner les géants jusqu'au parc Maisonneuve pour la suite des festivités. 

LE DÉFILÉ DES GÉANTS

4751329445 cb1e0082f4

ee76d9f3452ba03ea358554cfd3f

montral5

Sans titre 5

Sans titre 8

Pour la St-Jean, on a aussi des fêtes de quartier qui offrent une multitude d'animations pour tous, cette année le thème c'est "entrez dans la légende"! 

Et surtout le soir il y a le grand spectacle au parc Maisonneuve où se termine le défilé de l'après-midi : 

montreal8

Sans titre 12

Sans titre 10

Il faut bien avouer qu'en terme d'animations des villes à Montréal on est servi... Surtout que prochainement vont s'enchaîner pas mal d'autres évènements dont je ne manquerai pas de vous faire part... :-))



 


Repost 0
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 05:00

prenezPasChance 

(comme vous le voyez ici, risque = chance!!)

 

Il y a quelques temps je vous ai parlé de la langue québecoise et des quelques bizarreries qui lui étaient attachées... Depuis j'ai appris quelques expressions intéressantes (je vous laisse imaginer ma tête lorsque je les ai entendues pour la 1e fois) : 

 

  • adresse civique : numéro de maison (ça sur les formulaires on arrive à comprendre)
  • j'ai mon voyage = j'en ai assez
  • être chaud = être ivre
  • mets-en = et comment (celle-là j'ai mis un certain temps avant de comprendre)
  • tranquillement pas vite = peu à peu
  • y a pas personne = y a personne (là aussi, pas facile)
  • donner un quiou = informer
  • se pogner le cul = s'ennuyer (vous noterez ici toute la poésie de la langue)
  • fait que = expression intraduisible qui termine souvent une explication assez vaseuse...

 panno-interrogation.jpeg

J'ai également pas mal de problèmes avec le "non merci". En effet, je me suis rendue compte que j'utilisais relativement souvent ces mots (comme tout français bien élevé). Or ici ça coince : "merci" est toujours utilisé en signe d'acquiescement et non de refus... Donc si on vous propose de vous resservir quelque chose et que vous ne voulez pas, il faut simplement répondre "non". Alors expliqué comme ça ça n'a pas l'air compliqué... Mais allez donc vous débarrasser d'un réflexe pareil! Au choix je me retrouve donc avec : 

  • un sourire poli d'un québecois connaissant suffisamment les français pour comprendre
  • un éclat de rire moqueur devant mon incapacité à manier correctement la langue française
  • un nouveau service, puisqu'on a converti ma phrase en "oui volontiers"

 

Enfin j'ai toujours l'air de me moquer mais au fond c'est plutôt drôle, et puis j'ai remarqué que les français ici depuis quelques mois prennent assez vite ces expressions... J'entends souvent l'un de mes collègues s'exprimer à coups de "fait frette" (=il ne fait pas chaud aujourd'hui) et de "c'est pas pire là" (= ce n'est pas mal). De plus en fouillant un peu dans le langage des français on devrait trouver quelques perles intéressantes... 

24579 372379348574 323976503574 3781868 5340043 n

Repost 0