Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques Montréalaises
  • Chroniques Montréalaises
  • : La vie à Montréal et au Québec vue par une française en expatriation pour quatre ans d’études
  • Contact

Profil

  • Aleitheia
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...

Recherche

Archives

16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 08:56

Après un samedi pluvieux passé à explorer la Grande Bibliothèque de Montréal (j'y reviendrai prochainement), j'ai bien envie le dimanche de me dégourdir un peu les jambes... Mon premier réflexe d'aller user mes XT Wings au Mont Royal sera vite mis à mal par une douleur tenace au genou ressemblant méchamment à une tendinite... Ben voyons, dans la lignée « blessures de CAP » en voilà une de plus, grrrr... Pas la peine de tergiverser, changement de plan. Parmi tout ce que j'ai envie de visiter à Montréal se trouve le Jardin Botanique, le troisième parc le plus important au monde.

Un après-midi passé à explorer les serres et les jardins d'extérieur, ce parc est un régal pour tous les sens et mes photos sont malheureusement bien incapable de lui rendre justice...

Je vous laisse quand même admirer :  

 

Serre de plantes de forêt tropicale humide : 

 

jardin botanique 15-05-11 (128) jardin botanique 15-05-11 (145)

jardin botanique 15-05-11 (3) jardin botanique 15-05-11 (31)

jardin botanique 15-05-11 (8)

 

Serre de plantes tropicales alimentaires : 

 

jardin botanique 15-05-11 (141) jardin botanique 15-05-11 (22)

jardin botanique 15-05-11 (40) jardin botanique 15-05-11 (56)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Serre d'orchidées : 

 

jardin botanique 15-05-11 (142) jardin botanique 15-05-11 (75)

jardin botanique 15-05-11 (125)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Serre de fougères : 

 

jardin-botanique-15-05-11--59-.JPG jardin-botanique-15-05-11--160-.JPG

jardin-botanique-15-05-11--78-.JPG jardin-botanique-15-05-11--110-.JPG jardin-botanique-15-05-11--127-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hacienda : 

 

jardin botanique 15-05-11 (28) jardin botanique 15-05-11 (63)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jardin céleste : 

 

jardin botanique 15-05-11 (115) jardin botanique 15-05-11 (12)

jardin botanique 15-05-11 (148) jardin botanique 15-05-11 (64)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Régions arides : 

 

jardin botanique 15-05-11 (10) jardin botanique 15-05-11 (116)

jardin botanique 15-05-11 (147) jardin botanique 15-05-11 (96)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jardin de Chine

 

Inspiré des jardins privés de l'époque Ming (XIVe-XVIIe), il est considéré comme le plus grand de ce genre à l'extérieur de la Chine ; avec ses 2,5 Ha, il a d'abord été construit en Chine puis expédié à Montréal dans 120 conteneurs.

jardin botanique 15-05-11 (101) jardin botanique 15-05-11 (118)

jardin botanique 15-05-11 (120)

jardin botanique 15-05-11 (169) jardin botanique 15-05-11 (67)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Jardin japonais

 

jardin botanique 15-05-11 (16) jardin botanique 15-05-11 (52)

jardin botanique 15-05-11 (69) jardin botanique 15-05-11 (85)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jardin des premières nations


C'est le plus important jardin consacré aux premières nations en Amérique du Nord (2,5 Ha) ; il évoque le milieu de vie des 11 Premières Nations du Québec.

  • forêt de feuillus : érables à sucre; frênes, ormes
  • forêt de conifères
  • territoire nordique : végétation typique de la taïga et de la toundrajardin botanique 15-05-11 (151) jardin botanique 15-05-11 (51)jardin botanique 15-05-11 (51) jardin botanique 15-05-11 (137)

 

 

 

 

 

Parmi les autres jardins que je n'ai pas eu l'occasion de visiter aujourd'hui, on trouve également des jardins-jeunes (programme de jardinage pour jeunes citoyens), des jardins d'exposition (arbustes, plantes toxiques, plantes médicinales, jardin de monastère, coin du Québec, jardins de cille, plantes économiques et plantes vivaces), un jardin alpin, une roseraie, un jardin de la paix, un jardin aquatique, un jardin du sous-bois... bref une multitude de choses à voir et à revoir.

Le parc abrite également un insectarium malheureusement fermé en ce moment.

 

Non loin se trouve aussi le Biodôme, un musée de l'environnement qui reconstitue quatre des écosystèmes de l'Amérique : la forêt laurentienne, le Saint-Laurent marin, la forêt tropicale et le monde polaire avec leur faune, leur flore et leurs exactes conditions climatiques. Dommage, je n'ai pas eu le temps de visiter ce fameux Biodôme mais voilà qui me donnera une excellente occasion de revenir dans le coin, juste pour le plaisir...

Repost 0
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 13:36

Arrivée le vendredi 6 au soir, je n'ai eu que le week-end pour me retourner avant d'attaquer le boulot lundi matin. L'INRS (Institut National de la Recherche Scientifique) Armand-Frappier où je vais faire mon doctorat n'est pas situé sur l'île de Montréal mais juste au-dessus, sur l'île de Laval, séparée de Montréal par la rivière des Prairies. Heureusement la ligne de métro va jusqu'au Sud de l'île et en plus coup de chance c'est la ligne qui passe non loin de chez moi.

            Un petit coup d'oeil sur Google maps pour connaître l'itinéraire à emprunter et on est parti.

Alors première surprise, une fois arrivée au terminus du métro et avoir commencé à emprunter la route indiquée par mon copain Google, je me retrouve coincée au milieu d'axes routiers... Parce que Laval c'est ça :

Laval (7)

 

Une fois perdue puis remise sur le bon chemin après un ptit coup de téléphone, je trouve enfin la route piétonne qui va m'amener au boulot :

Laval (6)

 

PC060003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici pas question d'aller et venir comme on veut, je me fais arrêter par le garde de sécurité à l'entrée du parc, il faut un badge pour se balader dans l'Institut. J'ai droit à un badge « visiteur » avant d'aller finaliser mon inscription auprès de la responsable de la scolarité. Je dois dire encore une fois que l'accueil n'a strictement rien à voir avec ce que j'ai connu à la fac de Marseille. Explications :

-        Marseille : gros soupir de l'employé, absence totale de bonjour, re-soupir pour faire la photo de la carte d'étudiant, juron devant le scanner photo qui ne fonctionne pas, pause café parce que ça l'énerve, et « venez la chercher la semaine prochaine! » et re-pause café en me plantant là, tant pis pour d'éventuelles questions.

-        Laval : la responsable vient m'ouvrir en personne, me serre la main, « enchantée de te rencontrer, as-tu fait bon voyage, es-tu bien installée? », m'invite dans son bureau, m'explique comment ça se passe, me demande si j'ai des questions, m'assure que je peux venir la voir si j'ai le moindre problème, appelle directement le laboratoire pour que quelqu'un vienne me chercher, et « bonne journée je suis contente de t'avoir rencontrée! » avec un grand sourire.

Mais où je suis tombée moi?

Le temps de faire mon badge personnalisé pour pouvoir circuler en toute liberté dans l'INRS et je suis Julie, l'assistante de recherche qui est venue me chercher.

PC040008

 

Un vrai labyrinthe cet endroit, il faut présenter son badge électronique à chaque porte, il n'y a pas intérêt à l'oublier à la maison. Mais une très grande différence avec les laboratoires que je connaissais à Marseille : ici il existe plusieurs salles pour les étudiants, chacun ayant son bureau :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 PC060001

PC060002

Tous les bureaux, que ce soient ceux des étudiants ou des professeurs, sont situés dans le même couloir. En face, après passage de deux sas, on retrouve le couloir avec tous les laboratoires, de grandes pièces avec une vingtaine de places aux paillasses. Chacun a sa place réservée et la gère comme il veut. En plus des laboratoires classiques, il existe pas mal de salles spécialisées, culture cellulaire, génomique humide...

 

 

 

Pendant cette première semaine j'aurai le temps de m'habituer un peu à ce lieu, pas mal de salles de repos aussi, une cafétéria fort sympathique, et surtout une quantité d'étudiants internationaux, à croire qu'il y a plus d'étrangers que de québecois ici... Ca parle principalement anglais et français, ou un drôle de mélange des deux... Pour un peu j'aurais l'impression d'être dans « l'Auberge espagnole »!!

 

Et en plus l'environnement est joli :

Laval (2)

 

 Laval (4)

 

Repost 0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 08:45

art_119877.jpg

Dans chaque nouvelle ville, on se demande toujours comment on va faire pour s'y retrouver... N'étant pas une adepte du GPS, j'en reviens toujours à la même méthode : un plan de la ville, on situe les points de départ et d'arrivée et je repère l'orientation que mon trajet doit prendre... Moyennant quelques petits détours parfois je finis toujours par me retrouver là où je le souhaite en fonction des points cardinaux. 

 

 

Il n'y avait donc pas de raison que ça se passe autrement pour Montréal, petite étude du plan de l'île, situation des quartiers, parfait. 

boussole-6.jpg

 

Sauf qu'en fait il y a une bonne blague à Montréal : le Nord n'est absolument pas situé au Nord, parce que ce serait beaucoup trop simple. 

 carte montreal

 

 

 

En réalité l'orientation est faite à partir de la direction du fleuve Saint-Laurent. Le fleuve coule d'ouest en est et fait un crochet vers le Nord-Nors-Est à Montréal. Ce crochet, tout le monde ici s'en fout, ce qui fait que les rues parallèles au fleuve sont dites ouest-est et les perpendiculaires nord-sud. 

Le Nord n'est donc pas au Nord mais au Nord-Ouest. Bon admettons jusque là pourquoi pas. 

 

 

 

 

 

La numérotation de ces rues commence au niveau du fleuve St-Laurent, au Sud donc. Là où les géographes ont fait fort, c'est que tous les numéros sont au même niveau quelle que soit la rue ; si on trouve le numéro 3000 sur une rue, on sera au même niveau que tous les numéros 3000 des rues parallèles. 

OK, bizarre pas facile pour se repérer. 

 reflexion

 

 

 

 

Là où ça se corse, c'est au niveau des rues Est-Ouest (si vous avez suivi, vous comprenez donc que ces rues ne sont pas vraiment Est-Ouest mais plutôt Nord-Est et Sud-Ouest.)

Pour ces rues Est-Ouest donc, la base de la numérotation est aussi le St-Laurent. Pas le fleuve mais le boulevard St-Laurent, une des rues principales de l'île. Il sépare la ville en deux parties Est et Ouest, là encore pas de problèmes, mais les numérotations sont donc identiques d'un côté et de l'autre du boulevard. On aura donc tout intérêt à préciser si l'on va au 1400 EST rue Jean-Talon ou au 1400 OUEST de la même rue... sans quoi on se retrouve à plusieurs kilomètres du lieu visé.  

 

 

Maintenant avec tout ça je n'ai toujours pas compris pourquoi la région des "Cantons-de-l'est" du Québec est au Sud... (c'est la région 8 sur la carte)   

000619662

      Si quelqu'un pense avoir compris le truc, je vous suggère de venir tester par vous-même!! Perso mon sens de l'orientation en a pris un sacré coup... Quand je pense qu'ici ils disent que c'est pour s'orienter plus facilement!!!

Repost 0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 08:36

Je ne sais pas pourquoi, malgré tous les témoignages reçus, on s'imagine toujours que le choc culturel sera minime ou en tout cas qu'on sera tellement content d'être ailleurs qu'on ne le ressentira même pas... 


Ben en ce qui me concerne ça n'a pas été tout à fait vrai!!


Explications : 


Arrivée donc le vendredi, premières courses le samedi, carte de métro à faire établir, pour le reste (ouverture de compte bancaire, téléphone, assurance maladie...) ça devra attendre le début de la semaine. 


Parfait pour profiter du reste du week-end pour visiter un peu tout ça. En bonne sportive qui se respecte, je laisse tomber les transports pour utiliser mes jambes et découvrir les environs. 

Montréal 07-05-11 (13)

Au niveau de l'organisation, Montréal est typique des villes Nord-américaines : des rues de plusieurs kilomètres qui se croisent en quadrillage, tout est parfaitement génométrique... et désespérément plat. Où sont donc passées les ruelles sinueuses des villages de Provence, les montées et les descentes?? Où est-ce que je vais pouvoir faire des sorties de course à pied avec du dénivelé positif ici?? 


Surtout que j'ai quitté une France au ciel bleu et à 25°C, ici il ne fait pas vraiment froid (17°C) mais c'est tout gris... J'ai l'impression que toutes les maisons se ressemblent, je ne suis pas sûre d'apprécier...

Montréal 07-05-11 (3) 

Bon, une grande inspiration, je ne suis pas venue ici pour me demander ce qui me manque de la France dans ce pays mais bien pour découvrir autre chose...

PC030010

Et le dimanche ça ira beaucoup mieux : un tour à la bibliothèque de Montréal (un truc immense, je sens déjà que je pourrais y passer des heures!!) pour m'inscrire, ce qui sera d'ailleurs impossible puisqu'ils veulent une preuve de résidence canadienne. 


pont Jacques Cartier

 

 

 

Je reste un petit moment sur Internet pour envoyer quelques nouvelles puis direction la sortie pour faire un tour non loin du quartier latin...

 

 

 

 

Pont Jacques Cartier

UQAM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                       Université du Québec à Montréal

PC030022.JPG

vue sur centre ville

Vue sur le centre des affaires

 

 

Soleil, presque chaleur (les 3/4 des gens ici sont en short et T-shirt, je ne pensais pas être frileuse mais je ne regrette pas mon pantalon et mes manches longues...), coin sympa (il manque quelques photos du quartier, ce sera pour la prochaine fois!!)...

 

Finalement on est plutôt bien au Québec!    

Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 09:13

Vedredi, on est parti, ça y est c'est le grand jour!!! Finalement que je sois là depuis mercredi c'est très bien,  pas obligé de se lever à 5h du matin pour attraper le TGV... Mais comme par hasard au moment de partir l'ascenseur est en panne... et bien sûr on est au 7e étage... Heureusement que je ne suis pas toute seule, merci Cyril!! 

Une roulette de valise cassée plus tard (essayez donc de tirer un bagage de 30kg sans roulettes, c'est très drôle), direction métro puis Orlybus... Un au-revoir à mon parisien préféré et on est parti... 

Pas le temps de se poser de questions à l'aéroport, enregistrement, passage des contrôles de sécurité, brève attente en salle d'embarquement avec quelques coups de fil rapides, puis décollage. 

Un vol plutôt sympa, films, musique, repas et rêveries en regardant par le hublot...

vue avion 06-05-11 (4)

vue avion 06-05-11 (2) Vu de l'avion il fait beau mais sous la mer de nuages ça doit être autre chose... Enfin le spectacle vaut le coup!!

vue avion 06-05-11

vue avion 06-05-11 (10) A l'arivée par contre temps plutôt maussade mais 17°C, ce qui déclenche un tonnerre d'applaudissements dans l'avion... Hmmm je crois que je ferais bien de me méfier de la météo à l'avenir...

Passage à la douane et première surprise : en France pas un mot de l'employé, ici j'ai droit à "Bonjour, comment allez-vous, bon séjour, vous allez vous plaire..." etc etc... Pareil pour l'immigration. Plutôt positif tout ça!!

Récupération des bagages, puis taxi jusqu'à l'appartement... Le décalage horaire commence à me rattraper, pour moi il est 2h du matin, aussi j'ai pas trop le temps de regarder la ville... 

 

Petit rattrapage le lendemain avec ma première leçon. Je me renseigne sur un endroit pour faire des courses indispensables... "Au bout de la rue". Bon très bien. Sauf que le bout de la rue... ben ici c'est loin. Et pour cause, je mettrai 1h20 et 8km pour l'atteindre...

Nota bene : la prochaine fois prendre le bus!!

Deuxième leçon : euh... je ne connais aucun produit... Pas facile, surtout qu'ici le naturel on ne connaît pas! Tout est additionné de vitamines et autres produits plus ou moins douteux... Et surtout tout est plein de sucre, même le "pain parisien". Je commence à comprendre pourquoi les IMC des américains sont plus élevés que les nôtres... Reprendre le sport va être important!!

 

Suite et récit d'un assez violent "choc culturel" sous peu!!

Repost 0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 07:21

Il y a 3 semaines, j'ai envoyé mon dossier à l'ambassade du Canada à Paris pour obtenir le sésame indispensable après le Certificat d'Acceptation du Québec : le permis d'étude, obligatoire pour passer la douane. 

Les jours passant sans recevoir de confirmation, j'ai fini par conclure que si je ne partais pas moi-même sur place à l'ambassade je pouvais m'asseoir sur mon voyage...

Donc changement du billet de train pour Paris à la dernière minute, recherche d'hôtel bien sûr tous plus complets les uns que les autres... Pour finir deux amis auront la gentillesse de m'héberger pendant 2 jours jusq'à mon départ. 

 

Jeudi matin, plantée à 8h45 devant l'ambassade...

220px-Canadian embassy Paris  1e barrière à l'extérieur pour savoir si oui ou non on peut entrer exposer notre cas à l'accueil... Puis passage à la sécurité avec scanner des sacs et vestes, remise des portables à la consignes... Pfou ils plaisantent pas ici! 

Ensuite on rencontre l'hôtesse de renseignements qui oui ou non nous valide le passage au service immigration et visa, on monte d'un étage, on laisse le dossier à la réception et on attend qu'on nous appelle...

Et c'est là que c'est drôle, autant à l'accueil au rez-de-chaussée il n'y a pas grand monde autant là tout est plein, une cinquantaine de personnes en train d'attendre... 

Pendant ce laps de temps très instructif j'ai pu établir qu'il y avait 48 fauteuils dans la pièce, 2 ventilateurs dont 1 en panne, 10 spots allumés sur 13, 12 néons et une fontaine à eau (on s'occupe comme on peut hein!).

Enfin à 13h je ressors, papier en poche...

C'EST BON JE PEUX PARTIR AU CANADA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 


 

En ressortant, soulagement et visite de la rue... Enfin juste pour les yeux, parce que l'ambassade du Canada est située avenue Montaigne ; l'avenue Montaigne c'est ça : 

08  avenue-montaigne  

avenue montaigne paris france 01  La-boutique-Pucci-du-36-Avenue-Montaigne-à-Paris-où-aura-

Tout ce que j'ai l'habitude de m'offrir quoi!

Repost 0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 15:19

Départ prévu vendredi...

 

Nous sommes lundi et je n'ai toujours pas reçu mon permis d'études...     

 

Dossier envoyé et reçu, ambassade injoignable, interdiction d'aller à la fac sans le papier, impossible de le faire envoyer sur place...

 

Allez, restons zen!  

 

stress-positif

Repost 0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 12:45

Vaste sujet que de choisir ce qu'on va mettre dans ses valises...

 

J'ai choisi la compagnie aérienne aussi en fonction du poids autorisé des bagages dans l'avion, en essayant au maximum d'éviter les surtaxes (pour la plupart des compagnies on a droit à 20kg et le kilo supplémentaire se chiffre autour de 15€). 

J'ai donc opté pour Corsairfly qui me permet en tant qu'étudiante d'emporter 2 bagages de 32kg maxi chacun. Jusque là tout va bien, un total de 64kg je ne pense pas y arriver...

 

Oui mais là commence la difficulté de savoir ce que l'on va mettre dans la valise. 64 kg c'est bien mais la place n'est pas extensible... D'autant plus que chacun y va de son petit conseil :

 

- "Il faut impérativement que tu prennes des affaires de ski, des moon-boots, une combinaison..." ; Euh oui mais j'arrive au mois de mai et ils ont certainement du matériel et des textiles beaucoup plus appropriés là-bas...


- "Il faut que tu prennes toutes tes fringues et toutes tes chaussures" ; mouais... mais non, il va falloir trier!


- "Laisse tomber les affaires de sport" ; hors de question, même si un tri s'est déjà effectué parmi tous les T-shirts reçus.


- "2 de chaque catégorie ça suffit, 2 pulls, 2 pantalons, 2 T-shirts..." ; hum je pars pour 3 ans, pas pour un week-end...


- "Tu n'as qu'à prendre un bagage supplémentaire!" ; oui mais d'abord je n'ai que 2 mains, ensuite porter 64kg c'est déjà pas mal, et enfin à 200€ le troisième bagage on va éviter!


Et donc on se retrouve à défaire et refaire pour la troisième fois ses bagages en essayant de trouver la meilleure configuration possible pour pouvoir fermer la valise... A exulter quand enfin a priori tout est bon... Et à déchanter lorsqu'on se rend compte qu'on a oublié le livre là-bas qui est notre livre-fétiche, et ce souvenir là et aussi le camelbak pour le trail et les disques durs qui contiennent des heures de films et de musiques amassés patiemment pendant des années et desquels on ne saurait se passer... 

 

Help!!


Si certains ont connu ça qu'ils aient la gentillesse de se manifester pour me donner leurs tuyaux!      

Repost 0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 16:15

Quelques commentaires surpris de mon entourage, en apprenant que je comptais raconter mes aventures québecoises à travers un blog, m'incitent à vous apporter quelques éclaircissements (en plus de phrases beaucoup trop longues...). 

blog

 

Parce que si on y réfléchit, outre l'opportunité qu'un blog représente pour écrire tout bas ce que l'on pense tout haut, c'est aussi un outil plus qu'intéressant pour communiquer avec la famille et les amis restés dans l'hexagone (ou ailleurs).

Et puis ça m'évitera de copier/coller 50 fois le même texte à envoyer par mail, et de trouver qu'une anecdote sympa au début est beaucoup moins drôle quand on la raconte pour la vingtième fois. 

Donc... VOILA!!

 

blog-clavier.jpg

d23ff4e64221e6bda6859d28981ef87c.jpg

 

 

 

 

 

Cela dit ne vous inquiétez pas, vous aurez droit aussi de temps en temps à des mails perso, des cartes postales ou des coups de téléphone.

 

Pour ce dernier point, je me suis permis d'ajouter une horloge vous donnant l'heure de Montréal sur ma page d'accueil, ce qui devrait vous permettre de ne pas me réveiller (ne mentez pas, j'en connais certains qui seraient capables de m'appeler à 3h du matin au lieu de 15h parce qu'ils n'ont pas retenu le sens des fuseaux horaires!).

 

 

 

 

 

 

Enfin une petite présentation pour ceux qui tomberaient ici par hasard et qui ne me connaissent pas (et pour ceux qui me connaissent mais auraient raté quelque chose) : 

A 26 ans, après une reconversion professionnelle et une recherche infructueuse d'un poste de thèse en France, on m'a proposé voilà quelques mois une place de doctorante au Québec, plus précisément à l'Institut National de la Recherche Scientifique à Laval, tout près de Montréal. Quelques tergiversations plus tard, j'ai décidé de sauter le pas... Et voilà!!

D'ici peu en route pour une aventure qui devrait satisfaire à la fois mon ambition professionnelle et mon goût du voyage et de l'indépendance... sans compter toutes les possibilités de sport "outdoor" qu'offre la Belle Province...

 




Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 12:43

Avec tous les guides que j'ai dévorés ces derniers temps, je vais pouvoir vous raconter plein de choses alors que je ne suis même pas encore partie!!     

 

planisphere

Pour tous ceux qui sont persuadés que je vais partir dans le grand Nord... La preuve en images que non!!

 

 

  canada 

 

Pour l'idée : le Québec a une superficie de 3 fois celle de la France, pour pratiquement 8 fois moins d'habitants (8 millions)... Ca laisse rêveur... (personnellement ça m'arrange, la foule et moi hein...)

 

 

 

 

 

 

Un peu de poésie : la devise du Québec est "Je me souviens". 

Sans titre 4-copie-1 

 

 

 

 

 

 

 

Quant à Montréal, là où je vais vivre, c'est la plus grande ville francophone d'Amérique du Nord et la deuxième ville francophone dans le monde après Paris (presque 1.7 millions d'habitants quand même!). 

 

 

 

 

 

 

Et pour les curieux de savoir où je vais vivre un p'tit bonus : 

Montreal-Laval.jpg

 

Maintenant que vous savez tout ça... Ne vous reste qu'à venir voir sur place!! Viendez nombreux!!


Repost 0