Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques Montréalaises
  • Chroniques Montréalaises
  • : La vie à Montréal et au Québec vue par une française en expatriation pour quatre ans d’études
  • Contact

Profil

  • Aleitheia
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...

Recherche

Archives

2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 21:16

Bonjour a tous!!


Bon j'admets que je ne suis pas tres présente en ce moment sur ce blog... ce n'est pas dû a une perte de motivation pour faire partager mes découvertes mais bien a un manque de temps... et pour écrire et pour aller voir des choses que je pourrai raconter par la suite!! Mais je m'apercois qu'il y a une chose dont je n'ai jamais réellement parlé : ma job ici... (oui oui, ici on dit bien UNE job!).


Parce que finalement, c'est ca qui me prend pas mal de temps en ce moment... Explications sur le déroulement d'une these en science en Amérique du Nord! (si vous ne cherchez sur ce blog que des retours sur des visites ou les moeurs quebecoises, vous pouvez changer d'article... quoique allez savoir ce que vous pourriez apprendre ici...).

 

Alors bien sûr et je m'en excuse d'avance, je vais un peu me baser sur le modele francais... En même temps c'est le seul que je connais! Donc en France, pour devenir chercheur, il faut :


  • avoir son baccalauréat
  • préparer une licence universitaire
  • obtenir un master 1, puis 2 (2 mois de stage en M1, 6 mois en M2)
  • Préparer pendant généralement 3 ans, parfois 4, une these, qui consiste a poser une problématique originale sur un sujet, émettre des hypotheses et réaliser plusieurs objectifs pour y répondre. Plus le côté obligatoire de publication d'article dans un journal scientifique en étant "premier auteur", c'est-a-dire en ayant son nom en premier dans la liste des auteurs de l'article (rédiger l'article et réaliser la majorité des expériences qui le composent)

 

En Amérique du Nord, le cheminement est semblable mais pas identique :


  • obtenir un baccalauréat = une licence francaise
  • obtenir sa maîtrise = équivalent des 2 années de master en France, sauf que la maîtrise n'est quasiment faite que de stages, tres peu de cours sont présents
  • Le doctorat = 4 ans voire souvent 5... le principe est le même mais la maniere de conduire sa these est pas mal différente...

 

Chaque université fixe ses programmes et ses conditions mais autant que j'ai pu en juger, le contenu est pratiquement le même quelle que soit l'université. Pour donner un exemple, mon doctorat se fait en 12 sessions de 4 mois chacune. Pendant ce temps, je dois :


  • faire accepter mon projet de these par un jury (2e session) par un document écrit et une présentation orale de40 minutes en établissant le contexte, mes objectifs et les moyens mis en oeuvre pour y parvenir. Rien de sorcier mais pas mal de travail...
  • 4e session : faire valider mes compétences de chercheur en passant ce qu'on appelle un "examen de synthese". C'est quoi, une critique d'un article scientifique, la proposition d'un projet de recherche portant sur le sujet de cet article, et une revue de mes connaissances en biologie... Beaucoup plus stressant que le premier!
  • 8e session : présenter les résultats obtenus afin de les réorienter si besoin, on est censé être proche du début de la rédaction de la these...
  • Passer un cours d'initiation a l'enseignement post-secondaire
  • Passer un cours de gestion de laboratoire scientifique
  • Avoir au moins 3 articles publiés en premier auteur
  • Avoir présenté ses travaux dans un (mais plusieurs c'est mieux) congres international
  • Qui dit congres international dit anglais, qu'il faut donc maîtriser a défaut d'être bilingue

 

Plus compliqué qu'en France? Je dirais oui. Plus difficile a obtenir? A mon avis aussi puisqu'un échec quelque part vaut le renvoi du programme. De plus, chaque session est évaluée, 2 échecs valent également une exclusion.


Je pense par contre que la formation est meilleure ici : plus d'exigences mais aussi plus d'autonomie, de responsabilités. Le but avoué d'une these, c'est de former un chercheur indépendant capable de se débrouiller seul sur un projet ultérieur - car on ne vous fera pas de cadeau par la suite, fini l'encadrement!

 

En-dehors de la these, le marché du travail en recherche ici, même s'il tend a s'effondrer, reste bien meilleur qu'en France : meilleurs salaires, plus d'emplois, possibilité de trouver du travail avec une simple maîtrise (essayez donc de trouver un boulot en France avec un M2 recherche, vous m'en direz des nouvelles!). Egalement la possibilité d'ouvrir son propre laboratoire bien plus rapidement qu'en Europe, certains le font a trente ans. Exit le cursus pénible de post-doctorant puis associé de recherche puis maître de conférences puis habilité a dirigé des recherches puis directeur de laboratoire a 50 ans!

 

Les industries et entreprises ici raffolent aussi des docteurs... la France ne jure que par les ingénieurs, normal sup, centrale sup, polytechnique... A croire que les cursus universitaires ne valent rien...

 

Le résultat, c'est que beaucoup d'étudiants restent ici ou aux Etats-Unis (le marché est encore meilleur), mais les diplômés européens quittent aussi la France... Normal, en France pres de 60% des personnes se retrouvent au chômage apres leur doctorat... (En réalité l'informatique résiste encore et toujours mais la littérature ou la philosphie atteignent des sommets records de chômage...).

 

Bilan : je bosse dur et c'est bien pour ca que j'ai du mal a être assidue sur le blog en ce moment (ben oui, préparation d'examen oblige...). Pas de regrets d'être venue faire une these dans le coin... mais une grosse grimace en pensant a l'avenir de la France dans le domaine de la recherche...

 

Je reviendrai ultérieurement sur certaines différences dans les cursus professionnels francais et quebecois (ou en fait canadiens et même américains), c'est un point qui mérite d'être étudié... Mais je ne suis pas sûre que la comparaison soit a l'avantage du premier...

 

Repost 0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 09:49

Alors ce week-end on bouge, puisque c'est le week-end de l'Ultimate XC.

"Mais qu'est-ce donc?" me demanderez-vous. 

 

Alors c'est pas compliqué : C'est un festival de course à pied ou plus exactement de trail, qui a lieu chaque année au mois de juin à St-Donat, près du Mont-Tremblant. 

 

"Oui mais les courses y a jamais le format que je veux". 

Ben ici question choix il y a tout ce qu'il faut : 5, 10, 21, 35 et 50km (et 1km pour les enfants). Donc pas d'excuse. 

 

Bon initialement j'avais prévu de me lancer sur le 35km mais divers bobos et un manque de temps pour m'entraîner m'ont fait basculer sur le 21km, histoire de ne pas me dégoûter. 

 2012 0244

Tant qu'à aller faire un tour dans la région, autant en profiter. Nous voilà donc parties à 4 filles (laissant les mecs à Montréal pour... ben je sais pas d'ailleurs) le vendredi soir. 

Direction St-Donat donc, à la frontière des régions de Laurentides et Lanaudière. Un pur bonheur visuel de forêts et de lacs...  4300 habitants, située dans la chaîne de montagnes des Laurentides, 140km de Montréal au Nord-Ouest, voilà une petite ville fort sympathique... 

2012-06-30 10.32.41

La course ne sera pas évidente mais fort bien organisée. Je retrouverai le vendredi soir un autre coureur expatrié que j'avais brièvement aperçu lors de ma course à Orford l'automne dernier et avec qui je corresponds depuis quelques mois. Après récupération des dossards, on en profitera pour manger devinez-quoi?? Oui oui, des pâtes... Une soirée fort appréciée, d'une part pour un peu mieux faire connaissance et surtout pour essayer de juguler le stress d'avant-course (ma grande spécialité!). Mon accompagnateur partira demain matin pour le plus grand format de course, la 50km.... qu'il terminera brillamment, respects. 

2012 0253

 

2012 0241

Dommage, l'effet anti-stress ne durera pas et je passerai une très courte nuit... 

 

 

Départ le matin en car pour accès au départ... Je pourrai enfin dire que je suis montée dans un des fameux bus jaunes des écoliers de l'Amérique du Nord!

 

 

 

 

 

 


2012 0243

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne m'attarderai pas sur ma course mais le tracé est vraiment très agréable, dans un décor plus que plaisant... Et des bénévoles toujours prêts à encourager!! On sous-estime parfois le pouvoir de gens qui applaudissent et encouragent à notre passage, mais qu'est-ce que ça met comme couop de fouet pour quelques hectomètres!!!

 

 

 


2012 0247

 

DSC04310

      Une arrivée avec barbecue à la clef, dommage pour moi mon estomac décidera de ne rien vouloir savoir pendant 24 heures... Même la pastèque sur la plage ne sera pas finie!

DSC04313 DSC04320

 

2012-06-30 10.49.08

Fin du week-end entre tapas (fromage, miam!!!), petit déjeuner pris dans une petite boulangerie du coin (enfin du vrai pain!!!) et retour en chantant dans la voiture... 

2012-06-30 19.54.48

Ah oui, et aussi un arrêt à Sainte-Agathe des Monts, juste à côté, au joli centre ville... une architecture très loin de celle de Montréal. Dommage pour moi, quelques traces laissées par la course de la veille rendront mes capacités de marche dignes de celles d'une tortue rhumatisante... 

2012 9974

 

En bref : une véritable bouffée d'oxygène quand on a envie de s'éloigner un peu de la ville... et enfin, un paysage qui présente un peu de dénivelé!! (D'ailleurs les cuisses s'en souviennent!!).

A visiter!!!

 

 

 

Repost 0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 10:39

Ouuuuups je suis très en retard dans mes articles, surcharge de travail oblige!!!

 

Mais je vais quand même prendre le temps de parler d'un évènement très très prisé au Québec : 

La Saint-Jean... ou la fête du Québec.

 

 st-jean

 

Premier avertissement : ce jour là presque tout le monde s'habille en bleu et blanc pour imiter le drapeau Québecois (vous savez, celui-là : ) et malheur à qui osera porter du rouge ou le drapeau Canadien...

 515389

D'ailleurs pour l'occasion les drapeaux du stade olympique ont tous pris la même couleur! (En temps normal, ce sont des drapeaux d'autres pays du monde qui flottent au vent). 

Stade-Olympique-Parc-Maisonneuve

 

A la Saint-Jean, qu'est-ce qu'on fait? Ben ce qu'on veut, il y a un grand rassemblement au parc Maisonneuve pour un concert dans la soirée, de multiples fêtes de quartier, des spectacles d'humoristes, des artistes qui se produisent dans différents quartiers de la ville, un défilé de géants... Enfin de quoi plaire à tout le monde!!

 article

Avec des amis, compte tenu du temps, on aura opté pour un pique-nique au parc Maisonneuve, l'immense parc qui jouxte le jardin botanique, et le lieu de rassemblement principal des Montréalais le soir du 24 juin. Pas mal de monde a eu la même idée que nous (compte tenu du temps et de la chaleur, c'est pas étonnantà, mais le parc est suffisamment grand pour qu'on ait toute la place qu'on veut... et on en profitera même pour faire un barbecue fort sympathique, jouer au frisbee et au foot (pieds nus, aïe), aux cartes (Magic pour les geeks connaisseurs - et en plus mon équipe a gagné, héhé). 

Dommage, une petite pluie sera venue participer à la soirée, ce qui provoquera un rapatriement en force et pas de concert pour nous... mais ça n'aura aucune importance puisqu'on a assisté aux répétitions toute la journée donc le concert, on l'a déjà entendu deux fois! ^^

 

515391

8cd52048f6d2218_file.JPG

 

120624 t35mp defile-geants sn635

 

pano 20120624 143733

 

Un côté un peu particulier cette année : le contexte politique... L'animateur du spectacle, Guy A Lepage (très connu des Québecois), a ainsi invité les fêtards à "garder leurs verres de bière dans les mains" et les policiers "la matraque dans leur culotte". 

Service de sécurité accru, bannières formant les mots "dehors Charest" (dont c'est l'anniversaire le 24 juin), tracts distribués sur la cause étudiante... tout se mêle à la volonté du Québec de se faire reconnaître province bien à part au Canada - ne serait-ce que par le français. 

 

Enfin tout ça pour dire que la Saint-Jean au québec, c'est : 

  • un festival de blanc et de bleu
  • un rassemblement étonnant de tous les Québecois (drôle d'esprit patriotique que je n'ai jamais vu en France... tout le monde se rassemble mais personne n'est exclu)
  • des spectacles partout
  • le seul jour de l'année où on a le droit de boire de l'alcool dans la rue (bon le service de sécurité a quand même checké si on en amenait ou pas sur le site)

 

A faire et à refaire!!

 

 

Repost 0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 13:26

C'est un blog sur la vie à Montréal, alors puisque ce week-end il y a eu un évènement qui, paraît-il, attire les foules, je vais en parler!!

Il s'agit donc du Grand Prix du Canada, une course de formule 1. Bon d'un point de vue purement personnel, moi les courses de voiture je m'en fiche, et pour en rajouter une couche je dirai même que ça me dérange (je n'aime pas le bruit et la pollution gratuite). Mais là n'est pas le sujet et donc voici la suite. 

 

Le Grand Prix du Canada donc, c'est une course de formule 1 qui se déroule au mois de juin sur le circuit Gilles Villeneuve, sur l'île Notre-Dame, près du parc Jean Drapeau (vous resituez? L'île Notre-Dame est au Sud de Montréal, à une station de métro du centre, sur la ligne jaune si ça vous intéresse). J'aime bien le parc mais pas vraiment le monde donc j'ai laissé tomber pour ce week-end. 

 

Sinon le Grand Prix marque le début des festivals d'été de Montréal (un timing pas tout à fait respecté cette année puisque les francofolies ont débuté aussi, j'y reviendrai une prochaine fois). C'est aussi là qu'on coupe la circulation sur le boulevard St-Laurent pour que tous les commerçants sortent leurs marchandises dehors... Riche idée, ce boulevard uniquement piéton. La bonne humeur est au programme...

 

1841065131_small_1.jpg

 

Boulevard_St_Laurent_Montreal_01_large.jpeg

 

Frenesie_de_la_Main-_Montreal_2005-08-27.jpg

 

Le Grand Prix du Canada existe depuis 1967 mais a lieu à Montréal depuis 1978. Le circuit a été nommé en référence au premier vainqueur à Montréal (vainqueur qui se tuera 4 ans plus tard en Belgique sur un autre Grand Prix). 

 

Pour le reste, cette année l'évènement a été un peu particulier... en effet, les manifestations contre la hausse des frais de scolarité et accessoirement le gouvernement continuent. Des forces de police ont donc été dépêchées pour sécuriser l'évènement et la journée portes ouvertes a été annulée... 

A savoir que le service de police se vante d'avoir effectué 34 arrestations préventives et expulser une cinquantaine de personnes du parc. Pour information, certains affirment que les arrestations/fouilles de sacs n'ont été effectuées que chez les porteurs du carré rouge, le fameux symbole de protestation... 

 

Pour les intéressés qui s'y connaissent et veulent le classement final : 

 

  1. Lewis Hamilton 1h32'29''586
  2. Romain Grosjean
  3. Sergio Perez
  4. Sebastian Vettel
  5. Fernando Alonso
  6. Nico Rosberg
  7. Mark Webber
  8. Kimi Raïkkönen
  9. Kamui Kobayashi
  10. Felipe Massa

 

Personnellement, vous l'aurez compris, le Grand Prix du Canada n'est pas un évènement qui m'intéresse... A la place, j'ai donc profité du boulevard St-Laurent piéton et de soirées entre amis, passant d'une partie de Risk à un anniversaire-barbecue...

 


 

Et c'était parfait comme ça!!

 

Repost 0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 03:46

Parce que oui, il ne faut pas croire que le Québec, c'est toujours l'hiver!!!


La preuve, depuis 15 jours les températures osillent entre 15 et 28°C (et oui, ça peut être dans la même journée). Les bourgeons ont explosé, tout est vert, le printemps à Montréal vaut vraiment le coup d'oeil...

montreal-qc-part-3 21

 

paradis-terre-284717

 


Mais avec le printemps, on a la saison... des ORAGES!!! Alors ce ne sont pas les orages d'été, sans pluie et réchauffant l'atmosphère de 2-3°C pour la rendre encore plus étouffante, mais bien des orages de pluie... Alors personnellement j'adore ça mais il faut bien avouer qu'ils sont plutôt violents.

506030-montreal-sa-region-ete-victimes

 

La preuve, hier il a plu une trentaine de minutes... et le résultat c'est ça : 

 

1085 (1)
30 minutes de pluie et 40 à 70mm d'eau tombés selon le secteur de Montréal... le centre ayant été particulièrement touché. Un phénomène violent d'intensité comparable à l'orage de juillet 1987... 
1085
Pour les curieux, le phénomène est dû à une première masse d'air chaud qui a provoqué un orage très bref dans la matinée... Le soleil a réchauffé encore davantage l'air pour créer de nouvelles cellules orageuses, celles qui ont éclaté en fin d'après-midi. 
120529 wm1za orage-montreal sn635
20120529-075932-c
Métros interrompus, inondations dans la ville souterraine où l'eau s'est mise à couler à travers les lustres, effondrement du plafond d'un secteur de l'université du Québec à Montréal (UQAM), geysers en pleines rues... 
20120529-175215-b
man-stands-drinking-beer-db8f-diaporama
tva-inondations-1338330647
Intéressant le printemps non? 
Enfin, depuis c'est ça : 
Du_Mont_Royal_950809_19.jpg


Repost 0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 09:26

Aujourd'hui, petit récit d'une activité que j'ai découverte le week-end dernier : le jeu de rôle grandeur nature! Ceux qui me connaissent n'ignorent pas mon intérêt pour la littérature fantastique et l'imagination à la Tolkien. Il y a quelques mois, j'ai découvert le jeu de rôle papier "donjons et dragons" ; pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'un jeu de rôle médiéval fantastique où des joueurs vont incarner différents types de personnages (pouvant aller du guerrier farouche au mage puissant) devant réaliser une quête... Combats épiques, créatures maléfiques et sortilèges font passer un excellent moment sous la houlette d'un maître du jeu faisant office de scénariste. 

 

Le jeu de rôle grandeur nature, ça ressemble un peu à ça : on incarne un personnage (même genre, prêtre, clerc, guerrier, magicien...) dans un univers médiéval fantastique... sauf que cette fois on est parfaitement acteur de ça! 

Le concept me plaisait bien, aussi, vendredi soir, me voilà rendue dans une voiture avec des amis en direction des "Terres de Bélénos", à 1h30 de Montréal (en réalité 3h de voiture, sortir de Montréal un vendredi soir n'est pas sans rappeler les bouchons marseillais que j'ai connus en France), vêtue d'habits médiévaux et équipée d'armes en mousse.

GN-1-2012 0510

Arrivée sur place et plein d'autres joueurs costumés, certains simplement, d'autres avec des armures scintillantes qui se repèrent facilement, le tout dans une joyeuse mêlée. C'est l'heure des vérifications : le costume doit être adéquat, les armes sécuritaires, l'histoire du personnage vérifiée pour être sûr qu'on pourra le jouer efficacement. Pour certains les livres de magie seront également checkés, et des bonus seront accordés pour des costumes particulièrement réussis. 

 GN-1-2012 0421

Puis dépôt des affaires au camp du groupe avec lequel je joue, qui s'appelle le Maillon ; affaires indispensables puisqu'on reste jusqu'au dimanche midi : le duvet est de rigueur, de même que les bidons d'eau potable, la nourriture, les affaires de rechange...

La construction des joueurs du maillon est vraiment réussie et a nécessité de nombreuses heures de travail.

 GN-1-2012 0558

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Speech de l'organisation à l'autre bout du terrain, et retour au fort pour un dernier speech "hors-jeu" car nous sommes plusieurs novices dans le GN et que quelques précisions ne sont pas de trop. Puis passage "en jeu", assez impressionnant, et pas forcément évident de se souvenir d'appeler les gens par leur nom de personnage plutôt que par celui que je connais... 

GN-1-2012 0456

Je ne peux pas vraiment apporter beaucoup de précisions sur le groupe et mon personnage excepté que : 

- je joue une humaine et mon rôle au sein du groupe est éclaireuse (combattant léger dont les atouts sont la discrétion et l'agilité)

- j'ai réussi à mourir une fois au bout d'à peine une heure de jeu (à ma décharge, sur la patrouille de 14, seuls 2 s'en sont tirés), heureusement un nouveau perso a le droit de revenir

- je me suis faite assommer pour pas grand chose

 

Sinon : 

- un réel plaisir de jouer de la sorte

- un excellent sas de décompression que de passer un week-end en forêt loin de tout en oubliant tout le confort moderne (ben oui, toilettes sèches dans la forêt, pas d'électricité ni d'eau courante)

- se balader la nuit dans la forêt pour traquer des orcs ou des gobelins tout en essayant de rester cacher a quelque chose de magique

- les feux de camp c'est super

 GN-1-2012 0493

En résumé, Les Terres de Bélénos c'est un terrain de 64 hectares fait de forêts, de rivières, de sentiers et de nombreux bâtiments et forts construits par des joueurs passionnés. C'est aussi 5 week-end par an qui rassemblent autour de 600 joueurs où on vient se perdre dans ce monde médiéval fantastique... Comme le dit si bien le site, c'est "une longue fin de semaine d'improvisation théâtrale, de combats, de discours et joutes verbales, de guerre et de politiques ; c'est aussi des clans et des groupes de différentes origines ayant différentes aspirations". 

GN-1-2012 0582

Tout peut exister, une gigantesque bataille dans un village a été empêchée grâce (ou à cause, c'est selon les goûts) à quelques bardes qui n'ont rien trouvé de mieux que de se mettre à chanter pour nous forcer à les écouter, une escouade d'orcs capable de mettre en déroute une patrouille, des malédictions diverses et variées (et parfois franchement drôles), des personnages transformés en végétaux ou se prenant pour des animaux, des empoisonnements, des trahisons...

 GN-1-2012 0545

GN-1-2012 0553

En bref : un excellent week-end, j'y retournerai! 

Repost 0
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 10:27

432px-Flag of Laval, Quebec.svg

 

Récemment, des amis sont partis en vacances en France en me laissant fort gentiment leur maison et leur deux chats... à Laval! Laval, si vous vous souvenez, c'est là où je travaille, une ville connue pour être la banlieue de Montréal, une deuxième île juste au Nord. La Rivière des Prairies la sépare de Montréal, alors qu'au Nord la rivière des Mille-Iles la séparent de la rive Nord. L'île sur laquelle se trouve la ville de Laval s'appelle l'île Jésus. 

C'est la troisième ville la plus peuplée du Québec (un peu plus de 400 000 habitants). 

 

En terme de centre-ville, on ne peut pas faire plus différent de Montréal ; d'ailleurs, de visu, Laval n'a pas de centre-ville et est souvent moquée par les Montréalais : banlieue-dortoir, lotissements pour "vieux", un transport en commun nul (sur ce point là je suis assez d'accord!), la nécessité d'avoir une voiture et le fait d'être loin de tout. 

lavalsterose Pas totalement faux : Laval est surtout composé de multiples lotissements résidentiels où les maisons sont issues d'un clonage architectural ... seuls les matériaux peuvent changer. L'expansion a été telle en 50 ans que les promoteurs immobiliers se sont précipités pour construire maisons et immeubles, d'où un manque de variété impressionnant par rapport à Montréal... 

La plupart des quartiers que je connais ressemblent aux banlieues des séries américaines télévisées : petit jardin (surtout pas entouré de haies car il faut montrer à ses voisins à quel point le jardin est beau et bien entretenu!), petite maison, petit garage... et souvent énorme voiture devant (oui on est en Amérique du Nord hein!). 

 

Mais pas totalement vrai : Laval a quelques sites intéressants à connaître néanmoins! 

800833742 3e5757bf2b 

 

le parc de la rivière des mille-îles : pour ce que j'en ai vu, ma destination préférée... C'est un ensemble de milieux naturels avec plans d'eau, îles, marécages... Rivière calme et peu profonde, fleurs à profusion, et possibilité de canot, kayak, balades, pistes de rollers et de ski ou raquettes pour l'hiver... 

 

cosmodome rotonde f Le cosmodôme : autrement appelé "la Cité de l'astronautique", consacré à l'exploration spatiale. Histoire de cette exploration, films, défis des décennies à venir, missions interactives... On peut notamment : 

  • voir de vraies roches lunaires
  • examiner un scaphandre des missions Apollo
  • Examiner des répliques de fusées
  • Visiter une réplique de la navette spatiale Endeavour
  • Apprendre à utiliser une lunette astronomique

 

 

 

1285376865 117853557 6-Maison-de-prestige-bord-de-leau-LDR- La rivière des Prairies : mes amis ont la chance d'habiter à deux pas de la rivière qui sépare l'île de Montréal... D'où un intérêt certain pour les parcours de course à pied, entre bord de l'eau et parcs... J'adore! La rivière prend sa source dans le lac des deux-montagnes et se jette dans le fleuve St-Laurent. 

 

467_std.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Centre de la Nature : pour les activités plein air... sentiers de marche, serre tropicale, nombreux cerfs, pistes cyclables, escalade, jardins... etc etc...

 

musee-centre-d-interpretation-site-historique-musee-armand-.jpg 

 

 

 

 

 

Le musée Armand-Frappier : bien obligée d'en parler puisqu'il est relié de près à mon lieu de travail (INRS-Institut Armand Frappier). C'est un musée qui a pour but la compréhension de la santé et de l'environnement. 

 

 

 

 

 

Bon pour être honnête, je n'habiterais pas à Laval... surtout sans voiture, avec des bus passant une fois par heure sur la plupart des lignes et des quartiers industriels qui n'ont pas franchement d'intérêt... Mais y faire un détour est cependant intéressant! 

Repost 0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 09:58

 1ermars

 

Une fois n'est pas coutume, voilà un post qui n'est pas axé sur la découverte ou la vie à Montréal mais sur une actualité qui s'y passe depuis quelques temps et qui soulève les foules... Je parle de ce que certains nomment "le printemps Québecois", autrement dit un immense mouvement de grève de la part des étudiants. 

 

20120213-215730-g

 

Le pourquoi? La hausse des frais de scolarité universitaires annuels... Le gouvernement a en effet prévu une augmentation sur 5 ans, entre 2012 et 2017, pour un passage de 2168$ à 3793$ (on est à près de 75% d'augmentation). 

 

Selon l'Institut économique de Montréal, les universités souffrent de lacunes importantes en matière de bibliothèques, de laboratoires et d'équipements informatiques". De plus, il y aurait des difficultés concernant l'embauche des meilleurs professeurs, les autres provinces faisant jouer la compétitivité sur les salaires. 

 

manifestation-etudiante-au-parlement-de-quebec173

 

Début de grève le 13 février... et c'est la plus longue grève étudiante de l'histoire du Québec!!  Les anti-hausse sont identifiés par un carré rouge épinglé... les pro-hausse seraient identifiés par un carré vert, personnellement je n'en ai pas croisé jusqu'ici.

onferme web-2


Il faut savoir que le Canada a adhéré au Pacte international relatif aux droits économoiques, sociaux et culturels... avec notamment "l'enseignement supérieur doit être rendu accessible à tous, notamment par l'instauration progressive de la gratuité". 

 

En fait le dégel des frais de scolarité a commencé en 1990... Puis succession de dégel/regel etc... Le Parti Libéral du Québec, qui forme le gouvernement depuis 2002, a proposé une réforme du régime d'aide financière aux études en 2005...

  • augmentation de la limite d'endettement
  • conversion de 103 millions de dollars de bourses d'étude en prêts...

Résultat : grève étudiante, avec slogans du style "on veut étudier, pas s'endetter!", ou "un peuple instruit ne sera jamais vaincu"

 

Aujourd'hui, la grève étudiante a entraîné : 

  • un rejet de toute discussion du gouvernement avec les étudiants
  • le 29 mars : une intention de discuter à condition qu'il ne soit pas question de la hausse des droits de scolarité
  • l'établissement du "remboursement proportionnel au revenu" : permettre à plus d'étudiants de contracter des dettes, et les rembourser selon leur salaire après la fin des études... en sachant bien sûr que les intérêts diffèrent selon la durée de remboursement... ce qui nous renvoie à la maxime de Coluche : "Moins tu peux payer... plus tu payes!"
  • Line Beauchamp, la ministre de l'éducation, explique qu'on ne peut pas négocier avec des étudiants qui disent "ma facture je ne peux pas la prendre, refilez-la à quelqu'un d'autre"

 

Résultat : grève massive, boycot des cours, manifestations... et absolument aucun essoufflement en vue de ce mouvement!

 

A savoir également qu'au Québec, il n'y a pas de droit de grève reconnu aux étudiants... même si de nombreux juristes soulignent que le droit de grève dans le monde du travail existe depuis bien avant son inscription dans les lois. 

 

Certaines universités sont totalement engagées derrière les étudiants, de même que la plupart des professeurs enseignants de ces universités : 

 

"Ceux et celles qui protestent contre la hausse et les autres politiques qui contribuent à rendre l'éducation inaccessible sont parmi nos meilleurs étudiants, en fait : leurs analyses critiques et leur solidarité constituent des apprentissages que plusieurs d'entre nous espérons transmettre aux étudiants de McGill. Ce non seulement leurs apprentissages mais aussi la manière de les mettre en pratique qui commandent le respect."

 

Demande de démission de la ministre de l'éducation, votes majoritaires et parfois unanimes au sein des syndicats étudiants et enseignants sur la non-reprise des cours... la situation a évolué jusqu'à une injonction de justice forçant la reprise des cours. Des enseignants sont incarcérés pour avoir "entravé le travail des policiers". Une manifestation en Outaouais sera dispersée et plus de 160 arrestations ce jour là auront lieu, pour motif "entrave de la voie publique". 

 canada

Emeutes, charges policières dont la justification (ou l'absence de justification) divise les Québecois... la situation est très loin d'être réglée au Québec. La province se targue d'avoir les taux les plus bas de frais de scolarité du Canada et même d'Amérique du Nord. Certains répliqueront que ce n'est pas parce que la situation est pire ailleurs qu'on est obligé de les copier... 

 

 

      Infos RTBF sur la grève étudiante québecoise

 

 

Ouvertes pendant 1 journée, les négociations entre étudiants et la ministre sont actuellement suspendues... Le conflit est visiblement loin d'être terminé.

 

 

 

Repost 0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 06:18

Non je ne donne pas ce titre d'article parce qu'il fait froid!! La Banquise, c'est le nom d'un resto de Montréal très connu pour sa spécialité : la poutine!!

5


Par contre, vu la composition, la poutine sert bel et bien à se fabriquer un rempart de gras pour affronter l'hiver... Je vous en ai déjà parlé : frites, fromage en grains (crottes de fromage comme on les appelle si poétiquement, c'est du cheddar) et sauce brune. Il paraît que le terme "poutine" signifie "étrange mixture"...

banquise

Le plat est devenu emblématique du Québec et apparaît partout : le McDonalds offre un MacPoutin, la chaîne Ashton s'est spécialisée là-dedans... tout comme le restaurant La Banquise. 

 

 casse-croute-la-banquise

 

La Banquise, c'est pas compliqué : ouvert 24h/24, c'est la place de choix pour les incorrigibles fêtards noctambules imbibés qui viennent éponger leur trop plein d'alcool de la soirée... Enfin ça c'est si on y va à 4h du matin. Incontournable lieu de rencontre de tous les oiseaux de nuit, c'est aussi la journée un resto avec une ambiance sympa, une terrasse extérieure et des bières de microbrasserie... 

 

 


3764356549 cc046bea2a


Parce que l'atout principal de la Banquise, en plus de sa situation en plein centre, c'est sa variété de plats, même si ce sont tous des poutines : classique, hot-dog, steak haché, oignons, mexicaine, pepperoni, poivrons... en fait, tout ce que vous voulez mettre dedans, vous pouvez!!


 banquise trex upclose

Beaucoup vous diront aussi que l'ambiance est telle qu'on s'y sent toujours chez soi, qu'on y vienne prendre un petit-déjeuner, un casse-croûte ou lire son journal en rêvassant. 

 

Etonnamment, les touristes et les résidents étrangers de Montréal, même installés ici depuis 10 ans, décrivent cette place comme la meilleure pour manger une poutine... Alors que la plupart des Québecois que j'ai rencontrés sont presque dédaigneux - presque seulement. 


En bref : un lieu à découvrir pour l'ambiance principalement... Les poutines sont bonnes, rien à redire là-dessus. Mais si vous voulez réellement goûter la vraie poutine dont raffolent les Québecois, il ne vous reste plus qu'à vous lier d'amitié avec l'un d'eux qui vous fera découvrir les coins cachés où la déguster!!

 

 

Un petit plus de la part d'un Québecois : 

 

Recette magique contre la gueule de bois

- une poutine

- 2 grands verres d'eau

- au lit...

- et on recommence le lendemain matin!

 

 

 

 


(et avant que l'idée de faire un commentaire sur une éventuelle gueule de bois de ma part : non je n'ai pas essayé!!)

Repost 0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 10:54

C'est le printemps depuis quelques jours... et un bon moment pour venir faire un tour ici. Pour un passage à Montréal et peu de temps devant soi... dix incontournables - à mes yeux - où s'arrêter!

 

  • Aller boire un coup le dimanche soir au petit Medley devant un spectacle d'improvisation des cravates : souvenez-vous, j'en ai déjà parlé ici. Au mois d'avril il fait souvent encore trop frais pour boire des verres en terrasse... l'occasion parfaite pour découvrir ce type de spectacle souvent très drôle et impressionnant d'inventivité.P1080342

 

  • S'il fait beau, allez donc faire un tour dans le Village... mais homophobes s'abstenir!! Surnommé le "Petit San Francisco", le Village c'est la vitrine de la vie homosexuelle à Montréal. Boutiques, restaurants, cafés, boîtes de nuit en tous genres, l'offre de sorties est impressionnante... Le VillageMais plus simplement, dans la journée, flânez dans les rues en partant du métro Beaudry pour découvrir les maisons de brique, le marché St-Jacques de style Art déco, les antiquaires et les restaurants... pour finir au...

 

  • Vieux-Port : là encore, préférez une belle journée ensoleillée pour profiter de la balade, c'est tellement plus sympa! vieux port de montreal 2006 Le "Jardin des quais" propose un joli parcours qui suit le Saint-Laurent ; pour les scientifiques curieux, le Centre des sciences de Montréal se trouve sur le quai et présente des expositions scientifiques, un cinéma et pas mal de restaurants et boutiques. Enfin, si cela vous tente, le spa "Bota-Bota" se trouve dans un bateau...

 

 

 

 

 

 

 

  • Découvrir une microbrasserie typique du Québec... à ce titre je vous conseille le Saint-Bock et ses nombreuses bières! Saint Bock, Montreal1

 

  • le Mont-Royal, incontournable quelle que soit la saison! Il est dit que celui qui n'a pas arpenté sa colline ne connaît pas Montréal... Il suffit d'emprunter le chemin Olmsted qui arrive au sommet, au chalet de la Montagne et au belvédère, qui permet d'avoir une très jolie vue du sud de l'île. Lac-aux-castorsRedescendez donc vers le lac des Castors... même si je vous met au défie d'y trouver une seule de ces sympathiques bébêtes!!

 

  • le Biodôme : un super musée environnemental qui reconstitue 4 écosystèmes...montreal-biodome-5921 j'y passerai des heures, tout comme le...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Jardin botanique : s'il fait froid, profitez des serres tropicales pour vous réchauffer ; s'il fait bon, poursuivez par les jardins extérieurs mais prévoyez du temps, le parc est immense!!v0b1kt52

 

  • Allez découvrir l'art du brunch et de traîner le dimanche dans l'un des nombreux cafés du plateau Mont-Royal... la Petite Marche sur Saint-Denis est réputée mais il y a toujours un monde fou... brunch-café-souvenirAllez plutôt voir au Café Souvenir du côté du quartier Outremont... certains disent qu'ils servent les meilleurs brunches de Montréal!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Un jour de mauvais temps, allez jeter un coup d'oeil sur la Grande Bibliothèque de Montréal, si vous aimez lire vous pourrez y rester jusqu'à la fermeture... nfb-cinerobotheque 2Juste à côté, la CinéRobothèque permet de visionner près de 10 000 films et fait partie de l'incontournable culture Montréalaise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Allez goûter la poutine à la Banquise, un resto les plus réputés pour ce plat typiquement québecois... ouvert 24h/24!Montreal-La-Banquise

 

 

Il y a bien entendu des tas de choses à voir à Montréal... ce qui vous donnera l'occasion de revenir pour découvrir les 10 détours à faire en été, en automne et en hiver!!

 

Bonnes balades!

 

 

 

 

Repost 0