Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques Montréalaises
  • Chroniques Montréalaises
  • : La vie à Montréal et au Québec vue par une française en expatriation pour quatre ans d’études
  • Contact

Profil

  • Aleitheia
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...
  • Thésarde en biologie et passionnée de sports plus ou moins extrêmes, de nature et de voyages...

Recherche

Archives

13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 11:35

Montreal-Canadiens-Logo

 

Les Canadiens de Montréal, ce n'est pas l'autre nom des Montréalais, mais celui d'une institution : l'équipe de hockey de la ville. Il s'agit même de la plus vieille équipe de hockey sur glace au monde, ils existent depuis 1909. Et autant vous dire qu'il s'agit d'un symbole Montréalais plus que présents!!!

Ou pour faire plus simple : 

  • Paris = football (enfin soccer on dit ici) avec le PSG
  • Marseille = football (enfin sucker comme disent certains... hem...)
  • Montréal = hockey sur glace

Il faut voir les soirs de match la moitié de la population porter des T-shirts, des sweat et autres accessoires aux couleurs des Canadiens...

 

4012-6474-large.jpg

 

Pour la petite histoire, Montréal est devenue une "ville de hockey" à la fin du XIXe siècle ; les premiers règlements du jeu sont écrits et le premier match se déroule le 3 mars 1875. Il n'y a que les anglophones qui jouent alors à Montréal, les francophones ne sont pas acceptés. 

Les étudiants francophones se sont mis à pratiquer le sport en compagnie des irlandais dans les établissements scolaires catholoiques de Montréal. 

 

Les Canadiens jouent au centre Bell de Montréal, un centre omnisport en plein centre-ville. 

 

 bell BellCenter2009downtown

 

centre-bell-2

canadien-de-montreal

 

Une patinoire de 26m sur 61m, des écrans électroniques, un indicateur central (8 millions de dollars...), et... 5 restaurants qui font un chiffre d'affaire impressionnant pendant la saison de hockey!!

 

Alors pour ceux qui ne le savent pas, le hockey (sur glace mais on dit hockey) est un sport d'équipe sur patinoire. L'objectif est de marquer des buts en envoyant un palais (en Québecois on dit rondelle) à l'intérieur d'un but situé à une extrémité de la patinoire. 6 joueurs dont un gardien qui frappent le palet avec un bâton (ou comme on dit en France : une crosse). 

Tout le monde a déjà plus ou moins vu un match ou imagine comment ça se passe... mais en fait le hockey est connu comme "le sport collectif le plus rapide du monde" et comme assez violent... La preuve : les protections indispensables sont : 

  • coquille (ou jack strap)
  • cuissette (gros short rembourré)
  • jambières
  • protège-cou
  • épaulières
  • coudières
  • gants
  • casque
  • protège-dents

Le gardien est encore plus protégé que ça... et ça se comprend quand on sait que le palet peut atteindre des vitesses de 180km/h.

Dangereux également à cause des mises en échec : des tentatives d'obstruction qui consistent à charger l'adversaire pour lui faire perdre le palet... Gros risque de fracture ou de commotion cérébrale... La première fois que j'ai vu un match télévisé je ne pensais pas que c'était aussi violent que ça... A part quelques interdictions (frapper les autres joueurs avec la crosse par exemple), tous les coups sont permis!!

 

La saison dure d'octobre à début avril, et soulève les foules... Il paraît que l'ambiance est unique dans le centre Bell, dommage je n'ai pas encore eu l'occasion d'y aller... A voir au moins une fois pour connaître Montréal!!

 

 

 

 

Repost 0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 11:00

Ben oui, je n'allais quand même pas faire l'impasse là-dessus!!! 

 

Sans-titre-2.jpg

 

Grand évènement sportif de la ville, l'épreuve présente plusieurs courses : marathon (pour les non-initiés, la distance fait donc 42.195km et non il n'y a pas de marathon plus court que d'autres!), un demi-marathon (ben oui, en Europe on dit semi mais je m'adapte à la culture québecoise!), un 10km, un 5 km et un 1 km pour les enfants (appelé "petit marathon" mais n'allez pas en conclure qu'il existe plusieurs distances pour un marathon hein, je vous l'ai déjà dit!)

 

Relativement plat, homologué pour le marathon de Boston (eh oui, tout le monde ne peut pas courir le marathon de Boston, à titre d'exemple les hommes de 18 à 34 ans doivent justifier d'un temps de 3h05 sur un autre marathon officiel l'année précédente... autant vous dire que ça enlève un paquet de monde), le départ se fait sur le pont Jacques Cartier (si vous vous rappelez mon article sur le parc Jean Drapeau, eh bien c'est dans le coin). Il paraît que sentir le pont vibrer sous les milliers de paires de chaussures vaut le détour...

 

allcourse11elevation.jpg

 

(petit aperçu du parcours, même si vous ne connaissez pas la ville)

 

Sans-titre-3.jpg

Une température sympa, heureusement pas trop chaude, une humidité correcte par rapport à hier... Il y a des meneurs d'allure, ici ils n'ont pas de ballons mais des oreilles de lapin, marrant! :-)

 

Sans-titre-4.jpg

 

Comme partout, les rues empruntées sont fermées à la circulation... Les gens râlent-ils autant qu'en France je ne sais pas, je n'ai pas entendu de commentaires désobligeants.

 

Sans-titre-5.jpg

 

En dotation pour chaque coureur, une médaille et un T-shirt technique... Pas franchement de quoi justifier le prix d'inscription (entre 80 et 100 dollars canadiens pour le marathon... hic), mais il y a des ravitos tous les 3km et le repas d'après-course est prévu. Il ne faut pas oublier que des élites viennent ici, les premières places sont trustées par Kenyans et Ethiopiens, pas de réelle surprise...

Sans-titre-6.jpg

 

2620 coureurs, 2532 finishers, le premier (kenyan comme je le disais) gagne en 2h13'44, la 1e féminine (Ethiopienne) en 2h33'20, le dernier franchira la ligne en 6h45... C'était son premier marathon!

 

J'étais placée au km 32, la meilleure place pour voir la plupart des coureurs se prendre le mur en pleine face... et les encourager d'autant plus!

P4220100

Pour ceux qui doutent de la santé mentale des coureurs qui se lancent sur un tel parcours... Essayez de comprendre. 

P4220096

On se lance un défi, un marathon n'est jamais anodin et on peut brusquement rater son objectif même en en ayant déjà couru des dizaines. On se lance un défi donc, on se prépare, on hypothèque sur des soirées, des matinées, des heures de sommeil, on surveille un minimum son hygiène de vie, on sort s'entraîner qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige...

P4220110

Bon... nous voilà rendu le matin de l'épreuve...certains stressent, d'autres sont confiants, tout est possible.

"tu vises quel temps toi?" Ah la question qui tue... Soit on répond d'un air désinvolte soit on rougit et bafouille de peur de paraître ridicule.

 

P4220107

On s'élance, on zigzague, on surveille du coin de l'oeil le chrono ou le gps pour essayer de respecter son plan de course... On profite des ravitos, des encouragements des spectateurs, de la gentillesse des bénévoles aux différents stands et à la signalisation... On observe les autres, on s'encourage, peut-être attend-on l'ami qui s'est fixé comme objectif de terminer son premier marathon... Peu importe, tous différents mais tous unis dans la même course. 

 

P4220108

On progresse, on se sent pousser des ailes à certains moments, on en bave à d'autres, peut-être prend-on le fameux "mur du marathonien" de plein fouet au 30e kilomètre, quand la fatigue et la baisse de carburant commence à se faire sentir... Les spectateurs sur le morceau de parcours au-delà du 30e vont trouver que décidément il y a vraiment beaucoup de coureurs fatigués, des visages crispés, des coureurs qui marchent, certains qui boîtent, d'autres terrassés par des crampes... Des ampoules apparaissent, les muscles se tétanisent, mais qu'est-ce qu'on est venu faire dans cette galère?

P4220102

Et là, au bout de ces 42.195 km... le but, la ligne d'arrivée, la délivrance. On en a bavé, on a juré qu'on ne nous y reprendrait plus... on récupère sa médaille, on savoure les félicitations... et on pense au prochain... Qui n'a jamais vécu le plaisir de passer une arche d'arrivée après en avoir ch... aura du mal à comprendre cette émotion. Quoi, ce n'est qu'une course après tout... Et pourtant...

 

Pour ma part j'ai ma petite idée sur l'endroit où je me trouverai en septembre prochain lors du marathon Oasis de Montréal...

Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 15:00

Eh oui j'ai craqué, ce week-end je me suis inscrite pour 1 an au : 


Centre d'Education Physique et des Sports de l'Université de Montréal ou CEPSUM.

cepsum (2)

 

 

Comme son nom l'indique il s'agit d'un centre sportif, l'un des plus importants du Québec. Gratuit pour certains étudiants (pas pour moi, dommage...) il offre une panoplie d'activités intéressantes et comprend notament :


  • une piscine avec couloirs de nage de 25 et 50m
  • un bassin de plongeoirs
  • des terrains de football, basket, volley...
  • une piste de course intérieure (qui je pense va bien me servir cet hiver quand il faudra braver les -35°C)
  • une patinoire
  • des murs d'escalade
  • un gymnase
  • une salle d'entraînements (la seule installation à laquelle je n'ai pas accès avec mon abonnement)
  • terrains de tennis, squash, badminton...

 

 cepsum2-br GymnaseTriple 01 images (1) Omnisports 01 Palestre 01

 

 

 

Juste à côté se trouvent les cliniques de kinésiologie et de médecine du sport, où je dois d'ailleurs aller faire un bilan un de ces jours. 

 

Un point que je trouve assez étrange quand même, c'est le côté collectif des vestiaires... Pour aller à la piscine, il y a des douches collectives ou des cabines individuelles, eh bien jusque là toutes les femmes que j'ai vues préfèrent apparemment les douches collectives...

Sauf moi parce que je ne suis pas adepte des comparaisons!  Ce qui a d'ailleurs fait rire les femmes se trouvant dans le vestiaire à ce moment-là : 

"On reconnaît les Européennes et surtout les Françaises à ça, ce sont les seules qui vont dans les douches individuelles!".

Zut fichée! M'enfin il y a des limites à ma volonté d'intégration! 


En bref plus aucun prétexte pour paresser et je vous le dis, les muscles vont chauffer!!!

 

(Pour se mettre en forme un petit 2000m de natation hier soir en sortant du boulot... Ca fait du bien! )

 

Pour en savoir plus c'est ici : link

Repost 0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 09:02

Suite aux difficultés de ma reprise de course à pied lundi, c'est bien tentant de rester à la maison mais pas trop le choix : si je veux que ça revienne il faut travailler! Un seul mot d'ordre cependant : tranquillité et progressivité (oui je sais ça fait deux mots, m'enfin z'allez pas chipoter hein). 

Comme je n'ai toujours à disposition que mes XT wings pas question d'aller courir sur la route, le Mont-Royal me paraît une bonne idée, 2 stations de métro et 10 minutes de marche (difficile de courir dès la sortie du métro vu le nombre de voitures). 

Me voilà donc partie à 19h30 histoire d'aller transpirer un peu, il fait beau, la température me semble idéale pour courir... parfait! 

En sortant du métro je remonte l'avenue Mont-Royal, animée avec plein de bars et une ambiance qui me plaît bien... Voilà qui va nécessiter une petite visite approfondie de ce quartier!!! 

PC200019 

 

 

A peine entrée dans le parc, la ville s'estompe, quelques sportifs ont eu la même idée que moi, cyclistes et coureurs serpentent sur le chemin principal (chemin Olmstedt, du nom de l'architecte qui a conçu le parc). Sauf que ce chemin est limite goudronné, alors qu'il y a de si belles monotraces de terre, de racines et de pierres qui m'appellent... On est traileur ou on ne l'est pas hein!!

PC200003 

 

 

 

 

La montée n'a strictement rien à voir avec ce que je connais bien que les départs en côte ça n'ait jamais été trop mon truc... Pentes plus douces que dans les calanques, ça veut dire que je ne peux même pas marcher en prétendant que la pente est trop forte pour courir (à la place je triche, je me repose quand je prends les photos).

PC200009 

 

 

 

 

 

 

 

Le fameux belvédère est atteint beaucoup plus rapidement que ce que je pensais, genre 20 minutes pour 2.8km (ok c'est pas rapide mais reprise je vous ai dit!!), comme il y a un bus qui monte jusque là c'est plein de monde venu admirer le coucher de soleil... Il faut avouer que la vue est fort sympathique avec la ville à nos pieds. 

PC200010

PC200015

 

 

 

 Enfin l'arrivée au véritable sommet où se trouve une antenne assez moche (je vous la mets pour que vous voyiez que je suis réellement montée en haut, c'est pas des blagues!!!)

 

PC200020

PC200023 A partir de là je me suis plus ou moins perdue puis retrouvée puis reperdue dans les multiples sentiers qui sillonnent le Mont-Royal... Je croise quelques groupes qui profitent de la douceur de la soirée pour pique-niquer, d'autres qui donnent des concerts improvisés...

PC200024 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est en redescendant que je retrouverai quelques sensations de course... tellement de sensations que je ne pense pas une seconde qu'en Provence les pierres c'est sans problème que je cours dessus mais que les feuilles... eh bien ça glisse!!!

PC200027 PC200028

Je n'insisterai pas davantage, au bout d'1h de sortie direction la maison, surtout qu'on commence à ne rien voir avec la nuit. A la prochaine occasion ça pourrait être sympa de tester à la frontale... dès que j'aurai retrouvé des jambes correctes (là le manque de sport de ces dernières semaines se fait cruellement sentir). 

 

 

 

A refaire sous peu... 

Repost 0